NOU.V - Nouveau Monde Graphite


#222

J’Attire l’attention sur ce passage:
Parmi leurs recommandations, les parlementaires proposent de « protéger le marché européen » des batteries, aujourd’hui entre les mains des pays asiatiques (Chine, Corée du Sud, Japon) en définissant des critères de qualité environnementale pour ces équipements qui représentent entre 35 et 50 % de la valeur d’un véhicule électrique.

Je trouve que ca pourrait bien s’appliquer à NOU, compte tenu de la prédominance de l’aspect environnemental dans leur projet d’exploitation…


#223

J’ai pris une petite position dans NOU cette semaine. Voici ma thèse sommaire pour ceux que ça pourrait intéresser:

Thèse

NOU est très bien situé géographiquement et produira un matériaux qui connaîtra une bonne demande dans le futur. L’évaluation actuelle laisse beaucoup de place à l’erreur, ce que je trouve important pour évaluer un projet minier. Il existe aussi plusieurs catalyseurs qui protègent mon évaluation. Malgré tout, développer une mine (même si à ciel ouvert c’est moins complexe) reste risqué d’un point de vue opérationnel et aussi dans la dilution potentielle du projet afin de le financer. Ma position en portefeuille est donc petite

Évaluation

La NPV after tax calculée à 8% est de 751 M$. J’aurais également préféré qu’ils utilisent un taux de 10%. Je met un discount de 100 M$ car leur NAV est sensible au prix du graphite et aurait dû être faite à 10% (pas mal ce que les autres compagnies minière utilisent d’habitude). Je crois quand même que le graphite devrait être bien supporté lors d la mise en production, même si les véhicules électriques prennent plus de temps que prévu avant d’arriver. Les capex de la mine sont de 276 M$, je les arrondi à 300 M$ et je prend en hypothèse qu’ils seront financés 50% dette 50% équité. Si le financement se fait à 0.33$, on se retrouve avec une dilution de 450 M d’actions pour un total de 692,2 M d’actions diluées. En prenant la NAV ajustée de 650 M$, on obtient une valeur par action de 0,94$.

J’espère avoir été conservateur dans mes calculs, mais c’est toujours très dur à évaluer dans ce domaine, mais la marge de sécurité est favorable au prix actuel. Les parts de la caisse et autres laissent penser que le financement ne devrait pas être trop problématique

Catalyseurs (pas pris en compte dans l’évaluation):

  • Achat/partenariat de Traxys
  • Partenariat de recherche avec Hydro-Québec
  • Arrivée rapide des véhicules électriques
  • Exploration additionelle
  • Production de flakes de meilleur qualité

#224

Wisigoth,

N’oublie pas que NOU doit encore intégrer le NPV de la seconde transformation. Produire du matériel d’anode à partir de graphite miné selon un opex de $499, y ajouter les coûts de transformation et vendre la tonne de ce matériel pour $10-$12k USD sera très payant. C’est la même chose pour le graphite expansionné qui est en forte demande mais je n’ai pas idée du prix de vente de la tonne de ce matériel.

Le post-tax NPV de la mine est effectivement de ~$750M selon une production annuelle de 100,000 tonnes. Les plans de la compagnie sont de faire une seconde transformation avec au moins 50,000 tonnes de ce matériel de première transformation. Je m’attend donc à ce que la seconde transformation ajoute quelques centaines de millions à la NPV.


#225

La seconde transformation aura également un impact sur le capex par contre car la cie devra financer la construction et l’achat des équipements de cette usine.


#226

Bien d’accord avec toi :wink: Mais j’ai préféré garder cela dans mon catalyseur ‘production de flakes de meilleures qualités’, car je préfère ne pas m’aventurer à mettre de chiffre sur cette option à ce stade. Dans une compagnie encore au stade de NOU, je préfère être conservateur et mettre à jour mes estimés à mesure que la compagnie délivre


#227

s’ils peuvent obtenir les subventions des deux paliers de gouvernements sur la seconde transformation, ce sera pour moi une indication solide des chances de succès de ce plan de développement.

N’oublions pas que les méga-usines à batteries qui sont déjà au nombre de 45 à produire à plus d’un GB et dont plusieurs se retrouvent hors-Chine ne peuvent dépendre que de la Chine pour leur approvisionnement en graphite.


#228

Les capex de la mine ne sont pas déjà inclus dans le NPV?

Et pourquoi tu tiens compte explicitement de l’équité requise (450M d’actions) mais pas de la dette lorsque tu calcules la valeur par action?


#229

En y repensant, tu as parfaitement raison, j’ai fait une erreur de débutant ici :stuck_out_tongue: Si je reprends, il faut que j’enlève 150 M$ (1/2 des capex en dette) de ma NAV de 650 M$, donc 500 M$. Ce qui me donne une valeur par action de 0.72$. Au moins, mon niveau de confort reste bon. Merci de me souligner ce point :wink:

Pour la dette, il y a 2 dangers potentiels, soit qu’ils en prennent trop et que le projet devient trop exposé aux fluctuations de prix du graphite, soit ils en prennent pas assez et les actionnaires sont trop dilués. Je vais sortir du titre s’ils dépassent une de ces 2 bornes

Quant aux capex, je les prend en compte dans mon calcul de NAV/action seulement pour prendre en compte la dilution future causée par le projet et non pour changer ma NAV


#230

@MMartin La valeur par action du NPV se matérialiserait en combien de temps si tout va bien


#231

Théoriquement c’est la valeur en date d’aujourd’hui (ou plutôt en date de quand le calcul a été fait).

Les flux de trésorerie futurs du projet ont été ramenés à leur valeur d’aujourd’hui en utilisant un taux d’actualisation de 8%. Donc si un investisseur payait le montant du NPV en date d’aujourd’hui, il générerait 8% de rendement composé par année sur la durée de vie du projet si tout se passe comme dans le modèle.

Évidemment ce n’est que de la théorie. Dans la vraie vie les choses se passent rarement comme dans les modèles, mais ça peut donner une idée du potentiel.


#232

Nouveau Monde Graphite annonce un placement privé de 10 300 000 $ du Groupe Pallinghurst, un investisseur minier mondial de premier plan


#233

Quand même décevant que la compagnie lève du capital à un prix inférieur au dernier placement après que la valeur du NPV est monté de 2.5X, que l’usine démo soit opérationnelle et qu’un contrat de 25 000 tonnes de offtake ait été signé.


#234

Est-ce fréquent des closes de non-dilution?


#235

un autre financement serait a venir également d’ici fin mai…


#236

Oui, c’est assez fréquent dans le domaine minier quand le nouveau actionnaire sait qu’il risque de se faire diluer à cause des futurs besoins en capitaux. Cela va leur permettre de contribuer aux prochains financements à hauteur de 19.9% pour garder leur taux de détention actuel et leurs sièges au C.A. pour une durée d’au moins 2 ans

Moi aussi je suis déçu du prix du placement privé, ça ne les met pas en position de force pour celui qui s’en vient avec des institutions… j’aurais aussi préféré un partenaire stratégique et non seulement financier. Ils disent sur leur site pouvoir améliorer les projets dans lesquels ils investissent, j’ai hâte de voir du concret sur ce sujet


#237

oui c’est décevant mais la qualité de l’investisseur compense pour beaucoup. Notez qu’ils n’y a pas de warrants émis ni de commissions payées.
Si vous ne savez pas qui est derrière The Pallinghurst Group, vous pouvez lire ici: https://www.pallinghurst.com/partners/

Ils ont collectivement plus d’une centaine d’années d’expérience dans les secteurs minier et de la finance. Ces gars là savent ce qu’ils font et cet investissement vient après un processus de diligence raisonnable rigoureux. Ils s’engagent également à négocier avec NOU une participation au financement de l’usine commerciale.

Regardez également la mission de Pallinghurst. Ils n’investissent que dans des projets qui font l’extraction des ressources de façon responsable. Je ne pense pas qu’un certain autre projet au Québec qui prévoie transporter son minerai sur des milliers de kilomètres sur une base quotidienne puisse cadrer dans leur mission et pour d’autres raisons. Avant d’investir dans le graphite, Pallinghurst a sûrement regarder les autres possibilités d’investissement et ils ont choisi NOU.


#238

There’s still a chance that some new exotic battery technology will quickly supplant lithium-ion, but its ubiquity and — now — cheapness will be hard to beat.


#239

je pense que tu tes tromper de forum


#240

https://www.bloomberg.com/news/articles/2019-04-03/battery-reality-there-s-nothing-better-than-lithium-ion-coming-soon


#241

Justement, que se passe-ti-il avec l’autre projet (hint: MG)? Ils se rapproches de la production mais le titre atteint un plancher de plusieurs années? Est-ce que c’est cohérent avec le mouvement habituel du titre d’un projet minier (anticipation d’une dilution)? Je me demande si c’est un point d’entrée intéressant