NOU.V - Nouveau Monde Graphite


#182

Quand je regarde des projets de qualité comme NOU ou NMX qui trade à des prix ridicules, je me dit que c’est une claire indication d’un marché irrationnel.

Dumper des actions de cies ayant un actif et projet de cette qualité alors que les nouvelles macro-économiques sont meilleures que ce qu’on pouvait s’attendre ne fait aucun sens. Regardez les ventes de VÉs en 2018. C’est 70% d’augmentation sur l’année précédente et plus de 2 millions d’unités. Les projets de stockage d’énergie sont également en forte hausse, non seulement en terme de nombre mais aussi en capacité de stockage. Tesla a annoncé cet automne travailler sur un projet de 1 GWh en Californie. C’est suffisamment de batteries pour équiper 16,000 Model 3 mid range.

Je sais pas si vous suivez les gars de Benchmark Minerals Intelligence? Simon Moores et Andy Miller sont sur Twitter. Vous pouvez avoir une visibilité dans la chaine d’approvisionnement des batteries et dans l’industrie de la batterie elle-même. En 2018, c’est 32 nouvelles méga-usines qui ont été annoncées dans le monde. Une méga-usine a une capacité de production d’au moins 1 GWh. Certaines de ces usines sont planifiées pour atteindre 70 et même 100 GWh. La Gigafactory 1 de Tesla au Nevada a produit 22 GWh de batteries en 2018. Qui aurait pu prévoir ça quand la construction a commencé en 2014? Bref, la révolution des batteries lithium-ion arrive plus vite que prévue. Benchmark suit maintenant 68 méga-usines d’ici 2028 qui vont porter la capacité de production de l’industrie de 160 GWh en 2017 à 900 GWh en 2023 et à 1450 GWh en 2028. La quantité d’anodes en graphite nécessaire pour de tels niveaux de production sont 194,160 tonnes, 1,080,360 tonnes et 1,747,800 tonnes.

J’ai confiance dans l’équipe de NOU. Je crois qu’ils sont proches d’annoncer un offtake ou quelque chose du genre. Je sais également qu’ils poursuivent les gouvernements pour financer une partie de la ligne de production de graphite sphérique purifié.
NOU a un actif exceptionnel de par la qualité de sa métallurgie. Elle est nettement meilleure qu’un certain autre projet québécois bien connu. La localisation du dépôt dans le sud du Québec, prêt des infrastructures, dans une juridiction mining-friendly et ou il y a une abondance d’hydro-électricité relativement pas cher pour permettre la seconde transformation met ce projet de loin devant n’importe quel autre projet Africain.

Encore un peu de patience, je crois vraiment que l’on sera récompensé.


#183

D’accord avec toi sur toute la ligne :wink: … mais un petit rappel de règles clichés que je vois souvent dans les listes de ‘golden rules’ publiées un peu partout sur le web (que t’as surement vu d’ailleurs):

  1. The market doesn’t owe you anything,
  2. The market can remain irrational longer than we can remain solvent.

Bref, le marché a ses raisons que la raison a parfois de la peine à comprendre.


#184

la patience est une vertue… on ne peut se surprendre de la descente avec les actions du dernier placement libre le 3 fev. Normal que le titre se place sous ce placement vue la perception des dernière excellente nouvelles et le manque de couverture du titre. c’est pas fini juste encore sur le back burner


#185

“Looking ahead, Nouveau Monde is planning the establishment of a large-scale graphite secondary transformation facility, catering the needs of the booming lithium-ion battery market.”

“2019 should see Matawinie graphite project emerge from being a refractory story into an EV developer story by incorporating value added spherical purified graphite to its plan,” Eight Capital analysts said.


#186

Le point sur les technologies de batteries (emphase sur les électrodes), sur un horizon moyen-long terme. Écrit par des scientifiques/entrepreneurs dans un prestigieux journal scientifique (donc pas de bull commercial). Un peu long et technique comme lecture mais ça vaut le coup pour ceux qui sont intéressés par la technologie et qui veulent s’élever au dessus de tout le bruit entourant ce thème.

https://www.nature.com/articles/d41586-018-05752-3


#187

Voici une nouvelle significative à la différence de toutes celles qui pullulent sur Internet annonçant l’émergence imminente d’une nouvelle chimie de batterie pour remplacer lithium-ion. Vous savez, la pure silicone, la solid-state, la lithium-air, la sodium-ion, etc… Chaque semaine nous apporte une nouvelle d’un soi-disant "breakthrough”.

Puis, il y a rarement une nouvelle comme celle-ci qui lève le voile un peu sur la recherche d’une vedette.

Jeff Dahn, c’est pas n’importe qui. Le chercheur de l’Université Dalhousie à Halifax est une sommité mondiale dans le domaine avec des décennies de recherche à son actif.

J’ai eu la chance d’entendre deux de ses présentations au Battery Seminar à Fort Lauderdale en 2016 et 2017. Il parle humblement, ne fait pas dans la bullshit. Il répète qu’il n’y a pas de Moore’s Law qui s’applique à l’industrie de la batterie, que les scientifiques ne comprennent pas tout à fait les répercutions dans un système d’un changement d’un matériau.

Qu’est-ce qu’il faisait Jeff Dahn, il y a 3 ans quand il était titulaire de la chaire de recherche de 3 M? Il travaillait à trouver des façons d’améliorer la technologie actuelle et d’en abaisser le coût de production.

Qu’est-ce qu’il faisait en 2017 alors qu’il était maintenant à la tête de la chaire de recherche de Tesla? Il travaillait à trouver des façons d’améliorer la technologie actuelle et d’en abaisser le coût de production.

Qu’est-ce qu’il fait maintenant, 2 ans plus tard, toujours à la tête de la chaire de recherche Tesla? Il travaille à trouver des façons de continuer à améliorer la densité énergétique, le temps de chargement et d’abaisser le coût de production de la technologie actuelle.

La première chimie lithium-ion a été inventée il y a 40 ans et commercialisée par Sony, des années plus tard, en 1991. Depuis, de nouvelles chimies se sont ajoutées mais c’est toujours une variation sur la même technologie.

L’industrie de la batterie lithium-ion continue à augmenter la densité énergétique de 5 à 7 % et d’en abaisser les coûts de production de 15 à 20% par année. Il semble que ce soit comme ça depuis 2010, au moins.

Cette nouvelle indique également que Jeff Dahn travaille à utiliser d’avantage de graphite naturel, ce qui n’était pas le cas en 2016 et 2017. C’est en lien avec ce que l’on entend des nouvelles provenant de l’industrie mais également des spécialistes du marché du graphite. Les fabricants de batteries lithium-ion sont en train de substituer d’avantage de synthétique pour du naturel, ce qui impacte d’avantage le marché du graphite naturel dont la consommation et les prix sont à la hausse.


#188

Le support à 0.25$ est sur le point de lâcher…


#189

clairement une occasion d’achat.

Ça n’a aucun sens de dumper comme ça alors que nous débutons une révolution de la batterie et que ce dépôt est de cette qualité, dans une juridiction safe et que NOU va avoir la capacité de produire du graphite de qualité batterie.


#190

C’est ce que je pensais aussi mais le marché en décide autrement pour le moment.


#191

Trop d’investisseurs ne sont pas au courant de la montée en puissance de l’industrie de la batterie li-ion. C’est une croissance de la production de plus de 20% annuellement et ça va être comme ça pour des années. La demande de graphite est impacté de la même façon.

C’est plus de 1 millions de tonnes qui sont nécessaire pour les prochains 10 ans,

Personnellement, je suis positionné pour les prochains 5 à 10 ans.


#192

je suis pas inquiet pour le long terme mais pour le cour terme la compagnie manque de promotion


#193

Ils ne peuvent pas faire de la promo à outrance. Ayez confiance dans l’équipe, ces gars là savent ce qu’ils font.


#194

je veux clarifier le million de tonnes de graphite que j’ai parlé ci-dessus.

C’est la quantité de graphite consommé PAR ANNÉE en 2028 afin de produire à un niveau de 1,450 GWh tel que ça été calculé par Benchmark Minerals Intelligence.

Si vous regardez la dernière présentation de Syrah Resources, ils évaluent le marché du graphite naturel à 745,000 tonnes en 2018 et disent que le marché a vu une croissance de 70,000 tonnes dans l’année


#195

malheureusement le support à 0.25$ est tombé, on est venu toucher 0.21$…en attendant j’ai toujours mes warrants à 0.40$


#196

c’est les actions du dernier PP qui ont été dégelés. Il y avait une partie en accréditive à 36 sous. je crois qu’une bonne partie de ces accéditives ont été dumpés


#197

c’est 1,111,110 accréditives qui avaient été émises et qui ont dégelés le 3 fév. On a tradé plus de 1 millions d’actions aujourd’hui.

Je persiste à dire que c’est une belle opportunité d’achat…


#198

NOU fait les actualités de Tesla Time News cette semaine.

Avancez à 3:40


#199

je serais acheteur autour de 0.20$ si je vois une base se former


#200

Je suis à ,29 , , j’ai une offre d’achat de placer à .20 depuis ce matin, ,


#201

J’ose espérer qu’on a fini avec ceux qui dump.

Voici un commentaire ci-dessous que j’ai mis sur Stockhouse.

You’re welcome guys. The more I think about what we are witnessing in terms of scaling up in the li-ion industry, the more I believe we are about to witness the greatest disruption of all time. This battery technology has fallen in price by 85% since 2010 and the megafactories are only a recent trend with the first one that went online in 2016 (Tesla’s Gigafactory 1). As of today, Benchmark Minerals Intelligence is tracking 70 megafactories worldwide with a production capacity of over 1,500 GWh by 2028. I believe it is more than 20% of CAGR for the li-ion battery industry for the next 10 years.

As an investor, I absolutely want to be in graphite and lithium but not all projects make sense. NOU.V has exceptional metallurgy, is located in a safe jurisdiction (not all spherical graphite can be sourced from China), and they have access to plenty of cheap and green hydro-power and technical know-how to make UPSG that the battery industry needs in great quantity.