Forum

AKR.V - Ackroo Inc

Tu me disais que ton horizon de temps est de 10-15 ans. How big can this be?

Je pense que la compagnie peut acheter pour 25-50% de revenus par année via M&A à 4-6x le BAIIA pro forma (Loyalmark 5x et IQ724 3x dont le track record est là) principalement avec de la dette et les conditions de financement vont s’améliorer avec le temps.

Lever de l’équité sera nécessaire soit 1) pour de plus grosses acquisitions ou 2) respecter les ratios demandés par les banquiers.

Je m’attends à ce qu’un financement ait lieu s’il y a une prochaine acquisition importante mais pas avec le statut quo. La compagnie génère des FCFs positifs avant le remboursement de la dette de BDC et celle-ci se paie à même les FCFs (%) à partir d’avril 2021 seulement.

1 J'aime

Si je pose la question différemment, tu penses qu’ils peuvent monter ça à combien de revenus annuels sur 10-15 ans?

Les services de mediums/voyances sont présentement fermés à cause de la pandémie, :rofl: une joke!

1 J'aime

Je pense qu’il n’a pas de réponse exacte parce que ça dépends comment agressif ils sont avec leurs futures acquisitions et les revenues de ses compagnies.

C’est certain. Je me demande à quoi ressemble le marché. Est-ce qu’on parle de 50M ou 500M?

La taille du marché n’est pas un enjeu. On parle de marketing et paiements pour PME quand même!

La question est plutôt à quel rythme Ackroo peut croître de façon réaliste via M&A? À quel moment la croissance organique doit commencer à contribuer pour compenser la diminution du pipeline de M&A (marché fragmenté deviendra un jour consolidé)?

Je serais content de voir une croissance de 25-40% par année pendant 10 ans.

25% = 48.7M dans 10 ans
40% = 151M dans 10 ans

J’assume ici aucune large émission d’équité pour de grosses acquisitions, juste more of the same.

1 J'aime

Nouveau site web en ligne:

3 J'aimes

https://ca.finance.yahoo.com/news/ackroo-launches-ackroo-bi-120010919.html

nouveau service offert par Ackroo.

2 J'aimes

Nouvelle présentation aux investisseurs sur le site web d’Ackroo: https://ackroo.com/wp-content/uploads/2020/07/Ackroo-Investor-Deck-July-2020.pdf

2 J'aimes

Excellent trimestre pour Ackroo, particulièrement en plein pandémie!

Ackroo releases Q2 2020 Financial Results reporting 26% YoY revenue growth

6 J'aimes

de bons résultats sur papier mais absolument aucun résultat sur le prix du titre… Quand pourrons-nous savourer les fruits de l’exécution solide de Ackroo selon toi/vous? Je détiens AKR depuis des années et je commence à perdre patience. (c’est surement à ce moment qu’il faut le rester)

1 J'aime

image

3 J'aimes

L’important cest que la valeur intrinsèque de l’entreprise continue d’augmenter. Le prix du titre n’aura pas le choix de suivre les fondamentaux un jour ou l’autre.

Selon moi, Ackroo manque encore un peu de ‹ ‹ scale › › pour attirer des plus gros investisseurs. Un catalyseur pour le prix du titre pourrait être une acquisition de taille plus importante avec un financement qui permettrait à des nouveaux investisseurs/courtiers de se positionner.

L’environnement est intéressant présentement pour faire des acquisitions d’entreprises en difficultés, ainsi que pour lever du capital. Voyons voir si Ackroo saura en profiter!

5 J'aimes

donc j’imagine que vous jugez bon de continuer d’accumuler à ces niveaux?

Le titre me semble encore très intéressant au niveau de la valorisation à 0,12$. J’estime qu’on est à environ 13x l’EBITDA de 2020 et moins de 3x les revenus récurrents.

merci messieurs pour ces précieuses opinions/informations. (sachez que je ne pas du tout à la hauteur des gens sur ce forum en terme de connaissances financières donc vous m’êtes d’un grand aide)

1 J'aime

Le potentiel est clairement dans la stratégie d’acquisition. Des comparables publiques ayant exécuté avec succès un telle stratégie jusqu’à présent: QIS et STC.

L’appétit institutionnel va déterminer la performance boursière du titre et un prix d’action en santé devrait aider à accélérer la stratégie de M&A. C’est le catalyseur le plus important à mon avis.

En rétrospective, nous avons investi beaucoup trop tôt. Pour des rendements optimaux il aurait été préférable d’attendre la confirmation de l’appétit institutionnel. D’un autre côté, la balance est parfois difficile entre être trop tôt et embarquer au bon moment (point d’inflexion).

Je crois qu’on aura enfin le point d’inflexion espéré lors de la prochaine acquisition. J’anticipe que la compagnie devrait bouger d’ici la fin de l’été de ce côté, mais on sait jamais…

Les bonnes choses prennent du temps à maturer.

La croissance de 26% annuelle est décevante mais le segment subscription à +45% est bon signe.

Je ne me fierais pas à l’EBITDA car l’entreprise va toujours avoir une grande part d’amortissements et des intérêts. Selon moi, elle n’est pas profitable au sens traditionnel.

Philippe, qu’est-ce qui te fait croire que la prochaine acquisition marquera un point d’inflexion? Ça a pris 9 acquisitions se rendre ici, dont 2 majeur qui n’ont pas été simple à intégrer et dans le cas de KESM, qui a été dilutive.

26% pendant le pire trimestre économique de l’histoire et en maintenant la profitabilité de l’entreprise sans procéder à des mises à pied (en fait ils ont continué d’engager du staff), I’ll take that anytime.

Pour ta question, la réponse c’est: sur la base des unités économiques des acquisitions.

  1. Acquisition à 4-6x le BAIIA pro forma
  2. Financement sous forme de dettes disponible à de bonnes conditions (vont continuer de s’améliorer au fur et à mesure que la performance financière va s’améliorer)
  3. Financement par équité va redevenir intéressant quand la compagnie sera évalué à 18-25x le BAIIA
  4. Économies d’échelle sur les frais fixes (R&D et S&M vont diminuer au fur et à mesure que la base de revenus va augmenter)
  5. Optionalité des futures acquisitions sur la croissance organique (acheter des produits et/ou compagnie à plus forte croissance et/ou upsell de produits complémentaires à des clients existants)

La clé des rendements en Bourse: investir quand les éléments ci-haut deviendront évidents pour une majorité de participants dans le marché (derisking).

4 J'aimes