Rétrospective: ok well goodbye 2018


#1

Where, indeed, will Fortune deposit riches more securely than with one who will return them without protest when she recalls them?
-Seneca

Il y a un an je terminais ma rétrospective annuelle en mentionnant que « Manquer d’humilité est un danger qui me guette au quotidien. »

Disons que 2018 m’a servi de bonnes leçons! En voici quelques-unes.


Cash is a position.
Nous avons eu droit à des opportunités criantes comme AKR à 0,07$, XBC à 0,64$, le matin où PNG a explosé et le début de la montée fulgurante de AMD. J’ai parfois réussi à en profiter, mais seulement à coup de montants insignifiants.

Ce n’est pas facile pour moi de garder des liquidités; je devrai m’améliorer.

It’s a marathon.
Inversement, j’ai investi trop rapidement dans des entreprises de qualité, comme AEP et NOU. Ce sont des entreprises qui vont se bâtir progressivement dans les 2-4 prochaines années. Déployer progressivement m’aurais permis de diminuer mon coût d’acquisition d’au moins 15%, et de voir exécuter les équipes avant de tout déployer.

Ce n’est qu’aujourd’hui que je comprends à quel point l’investissement est un long processus. Ça me va—fallait seulement que ça rentre!

What goes down 50% must go up 100% to break even.
Maths are crazy like that. Parfois les pertes sont importantes et les gains ont l’air si près! Il est difficile de vendre des positions à perte, surtout dans des microcaps. Une action à 0,06$ peut remonter à 0,12$… mais elle peut aussi rester à 0,06$ longtemps, ou continuer de baisser. Il y a de belles leçons ici… ce qui m’amène au point suivant.

Quantity then quality.
Contrairement à ce qui est généralement conseillé, je proposerais à quelqu’un qui souhaite commencer à investir à viser de la quantité avant de viser de la qualité. Si l’objectif est d’apprendre, rien ne bat faire de bons moves et de mauvais moves. Je ne suggère pas de prendre des risques inutiles, d’être agressif ou carrément insouciant, mais bien d’essayer plein de stratégies.

Seulement là la personne pourra entreprendre de se créer une thèse d’investissement.

Quantity then quality. Explore then dedicate.

Aussi vrai dans les relations, les loisirs, le travail.

Management never goes naked.
Un de mes moments préférés de la conférence RAISE est un entretien avec une compagnie minière au Zimbabwe. À la question « What could go wrong? », la réponse du CEO a été « I can’t see what could go wrong. It would have to be a black swan event. » Good ol’ Taleb!

Ce n’est pas de mauvaise fois. Les entrepreneurs sont optimistes de nature, sinon ils ne seraient pas entrepreneurs. Mais il y aura toujours une explication pour des résultats sous les attentes. Sans ignorer les propos du management, on doit se rappeler qu’ils sont biaisés.

Seeking tranquility.
En 2018, j’ai ressenti le besoin de suivre tout ce qui se dit sur plusieurs entreprises, et ça a occupé un tiroir dans ma tête. Mon quotidien est déjà plein d’action et je n’ai pas besoin d’activer mon monkey mind davantage.

En 2019, je veux mettre mon énergie à chercher de nouvelles opportunités et aller plus en profondeur. Je veux être patient et délibéré. C’est là mon sweet spot.

The master in the art of living makes little distinction between his work and his play, his labor and his leisure, his mind and his body, his information and his recreation, his love and his religion. He hardly knows which is which. He simply pursues his vision of excellence through whatever he is doing, and leaves others to determine whether he is working or playing. To himself, he always appears to be doing both.
-Lawrence Pearsall Jacks, Education through Recreation, 1932

Namaste. :pray: