NOU.V - Nouveau Monde Graphite


#101

il est sur le bord du breakout !!! Avec du volume, je ne serait pas surpris de voir le titre aller vers les 1$++


#102

Stockguru,

Basé sur une analyse technique? Pourquoi $1?


#103

Yes, et tres peu d’actions en circulation


#104

Quand Guy Nantel me demande mon avis sur Nemaska lol

image


#105

Haha!

Guy Nantel est un stock picker, eh ben. Sa patience le travaille :smile:

image


#106

j’essaye de le convaincre d’acheter du NOU.v :slight_smile:


#107

J’ai ridé $NMX de 0.10$ à plus de 2$ …je pense faire quelque chose de similaire avec $NOU.v


#108

PRINCIPAUX ACTIONNAIRES : Ressources Québec, Charles-Armand Turpin, Caisse de dépôt et placement du Québec et Fonds FTQ


#109

Bon j’ai réussi !!!

image


#110

C’est quand même surprenant de voir une celebrite se renseigner sur twitter sur des stocks a acheter…


#111

les célébrités se renseignent entre eux :rofl:


#112

https://miningwatch.ca/fr/news/2018/4/13/une-mine-ciel-ouvert-saint-michel-des-saints-menace-les-eaux-du-lac-taureau-une


#113

#114

#115

Nouveau Monde est en hausse de 14% depuis l’annonce des résultats de son étude de faisabilité le 25 oct. Le volume de transactions à la bourse est également en forte hausse et hier, il s’est échangé au moins 7 fois plus d’actions que la moyenne.

Le train est en train de quitter la station!


#116

Yes et le graphique est de toute beauté. @pbergeronbelanger @MMartin pas des plans pour Rivemont avec un IRR de 40% ?


#117


#118

Y manque pu grand chose pour sortir de la trentaine…faites vos devoirs


#119

Dans sa mise à jour de novembre sur le marché du graphite, Benchmark Minerals Intelligence annonce qu’Imerys a mis sa nouvelle mine de graphite en Namibie sous “care & maintenance”.

J’avais entendu des rumeurs à cet effet depuis un certain temps déjà et il semblerait qu’Imerys aurait dépensé plus de $60M avant de tirer la plug. Cette mine et ce dépôt n’était clairement pas une bonne idée toujours selon certains de mes contacts qui l’on vu de près.

Cette nouvelle est potentiellement très bullish pour NOU. La mine de graphite d’Imerys de Lac-des-îles est en fin de vie, NOU est en train de contacter les clients d’Imerys en Amérique du Nord avec des tonnes de graphite à leur vendre et le marché du graphite commence une forte croissance qui va durer des années…


#120

GUERRE COMMERCIALE ÉU-CHINE: UN VENT DE DOS POUR LE GRAPHITE

Resource: Article original publié en Octobre 2018 par Benchmark Minerals Intelligence. Traduction par Nouveau Monde Graphite.

L’intensification de la guerre commerciale entre les États-Unis et la Chine menace de se propager sur les marchés critiques des matières premières pour batteries au troisième trimestre 2018, le gouvernement Trump proposant une vague de nouvelles sanctions à l’encontre des importations en provenance de Chine.

En juin, le gouvernement américain a pris la décision d’introduire une taxe de 25% sur les importations en provenance de la Chine, dont la valeur commerciale annuelle avoisinait les 34 milliards de dollars. L’administration a menacé, au début du mois de juillet, d’étendre cette taxe à 16 milliards de dollars supplémentaires ainsi qu’un tarif distinct de 10% sur les marchandises d’une valeur d’environ 200 milliards de dollars.

Ce tarif additionnel de 10%, entré en vigueur à la suite des mesures de rétorsion imposées par la Chine, est entré en vigueur à la mi-septembre et comprenait plusieurs marchés de matières premières pour batteries, notamment le graphite en flocons, le graphite artificiel, le carbonate de lithium, l’hydroxyde de lithium, les minerais de cobalt et les intermédiaires.

Étant donné que les États-Unis importent de très petites quantités de lithium et de cobalt en provenance de Chine et que la majeure partie de leur production de cathodes est réalisée en Asie, les mesures n’auront pas d’incidence immédiate sur ces secteurs.

Pour le graphite, cependant, la Chine est le principal producteur et exportateur sur les marchés mondiaux depuis une génération et une nouvelle taxe de 10% risque de rendre les fournisseurs chinois, déjà sous la pression de coûts croissants, encore moins compétitifs.

De ce fait, les droits de douane menacent d’accélérer l’évolution du rôle de la Chine sur le marché du graphite, les efforts se multipliant pour développer une consommation intérieure plus importante pour des produits à valeur ajoutées.

Toutefois, les sanctions pourraient s’avérer plus problématiques pour les consommateurs américains, qui restent largement dépendants des exportations chinoises de graphite, malgré la montée en puissance de nouvelles opérations dans d’autres régions du monde.

MATÉRIAUX TRANSFORMÉS

Il est intéressant de noter que, bien que les derniers tarifs douaniers du président Trump se soient étendus aux marchés des matières premières, les américains ont évité d’augmenter les taxes sur de nombreux matériaux transformés.

Le marché américain des piles étant encore à ses balbutiements, les producteurs émergents tels que Tesla restent dépendants des fournisseurs asiatiques (notamment la Chine) pour leurs entrants de matériaux transformés, à savoir les poudres pour anodes et cathodes.

À mesure que les tensions commerciales s’intensifient, les sanctions pourraient s’étendre à ces matériaux fonctionnels qui sont essentiels à la croissance de l’industrie de la batterie aux États-Unis.

Pour les consommateurs américains, l’augmentation potentielle du coût des anodes est une source de préoccupation particulière en raison de la domination de la Chine sur l’offre. La Chine contrôle le marché mondial des matériaux d’anode et, bien que des capacités de traitement existent dans d’autres régions d’Asie, elle est le seul pays à contrôler la chaîne d’approvisionnement, des matières premières aux matériaux de batterie fonctionnels.

EN OUTRE, LES PRIX DES MATÉRIAUX ANODIQUES ONT RÉGULIÈREMENT AUGMENTÉ TOUT AU LONG DE 2018 EN RAISON DE LA DEMANDE ACCRUE, CE QUI A PERMIS AUX PRIX DU GRAPHITE SPHÉRIQUE NON-ENDUIT D’ATTEINDRE LEUR PLUS HAUT NIVEAU JAMAIS ENREGISTRÉ, SELON L’ÉVALUATION DES PRIX DU GRAPHITE DE RÉFÉRENCE.

Le risque de prix des matières premières pour les batteries suscite de plus en plus d’inquiétude chez les producteurs de batteries, à la lumière des récentes hausses des marchés du lithium et du cobalt, et le graphite a fait l’objet d’un examen minutieux de l’ensemble de la chaîne d’approvisionnement au cours des derniers mois du point de vue de la sécurité d’approvisionnement.

L’intensification des tensions commerciales entre deux acteurs majeurs du marché des batteries devrait accentuer ces inquiétudes et pourrait mettre en lumière les marchés de matériaux essentiels alors que les deux pays cherchent à acquérir un avantage stratégique.