IVI.V - Ivrnet Inc


#1

Voici la nouvelle thèse d’investissement sur Ivrnet Inc, sur laquelle j’ai travaillé énormément ces derniers mois. N’hésitez pas à poser vos questions et me donner vos commentaires!

Ivrnet Inc.


#2

La compagnie a émis un communiqué de presse ce matin qui résume bien les récents développements et où la compagnie s’en va désormais.

[Ivrnet Inc. gains Marketplace Traction with New and Revised Product Lines][1]

Il était assez difficile d’obtenir ces informations sans creuser et parler avec la direction auparavant, puisqu’ils ne sont vraiment pas du genre à faire de la promotion sur le titre ni à émettre beaucoup de communiqués. J’aime beaucoup cette approche et je leur laisse maintenant quelques trimestres pour exécuter le plan d’affaire!
[1]: http://www.stockhouse.com/news/press-releases/2015/08/19/ivrnet-inc-gains-marketplace-traction-with-new-and-revised-product-lines


#4

Très intéressant et bien rédigé Mathieu!

Je vais faire des recherches de mon côté et j’essaierai de contribuer sur le thread.

Edit: Je suis aussi curieux de savoir comment vous avez trouvé l’idée. Qu’est-ce qui vous a poussé à continuer après votre DD de surface? (étant donné la très faible croissance)


#5

Bonne question! En fait lorsque je l’ai regardé pour la première fois je suis passé à côté parce que l’information disponible dans les rapports de gestion et sur le site web de la compagnie est assez vague. Toutefois par un contact Philippe a eu la puce à l’oreille qu’il y avait peut-être quelque chose qui se cachait la dessous alors c’est là que j’ai décidé de contacter le management pour en avoir le coeur net. Ça doit faire environ 2 mois que je travaille sur la thèse d’investissement et que je suis en contact avec le COO d’Ivrnet assez régulièrement. Ce fut aussi assez long bâtir une position puisque le titre n’est pas très liquide, du moins à ces bas niveaux.


#7

Exact, je suis bien content de me positionner quelques mois d’avance et je ne m’attends pas à des résultats spectaculaires demain matin. En temps et lieu le marché finira par reconnaître la valeur de ces technologies!


#8

Très bel article et super détaillé. Merci pour les recherches. Le seul bémol pour moi est la liquidité, très peu d’actions se transigent donc difficile de prendre une grosse position et il serai tout aussi difficile d’en sortir rapidement sans perte considérable. Pour du long terme, ca semble être un titre intéressant. Est-ce qu’il y a un plan pour faire connaitre la compagnie chez les investisseurs ? C’est ca le nerf de la guerre en bourse pour générer de la liquidité sur le titre et espérer faire le prochain PP à des prix plus élevés.


#9

Je ne crois pas qu’il y ait de plan défini à court/moyen terme pour faire connaître le stock. C’est certain que nous on en parle publiquement et on a invité le management à venir présenter à une conférence de microcaps (rien de confirmé encore) pour faire découvrir la compagnie. Toutefois dans mon cas ce n’est pas quelque chose qui m’inquiète. Je me souviens d’une phrase que j’ai lu dernièrement de Ian Cassel qui disait ‘‘Don’t worry about liquidity, worry about being right’’. Si la compagnie exécute, le liquidité va venir par elle-même éventuellement. Mais je comprends que ca ne correspond pas au profil de tous les investisseurs! Merci pour les commentaires!


#13

#14

La ‘‘story’’ n’est pas assez intéressante à mon avis… du moins selon mes critères. Je vous souhaite quand même la meilleure des chances!


#15

@Snowball

Je peux te sortir une longue liste de companies qui se transigent en bas de la valeur de leur cash en banque sur le TSX-V et ce sans même considérer leur actifs nets et le potentiel futur. Si ils n’ont pas de plan de ’ Investors Relations ’ pour faire connaitre l’entreprise, ca peut être très long avant que la liquidité arrive. Encore une fois, d’un point de vue long terme c’est une compagnie intéressante qui rapportera sûrement un bon gain à ceux qui achètent à ces niveaux actuels mais faudra être patient. Il faut savoir que cet argent ne sera pas disponible à très court terme.


#16

@stockguru2k11 Je suis intéressé de voir ta liste si tu peux seulement extraire les entreprises rentables et en excluant toutes les entreprises du secteur minier et pétrole/gaz. Merci


#17

La majorité de ces compagnies sont justement dans le domaine des resources.

L’objectif de cette comparaison est d’illustrer l’importance du marketing de l’entreprise en tant qu’investissement. Si une entreprise ne peux se vendre aux investisseurs, il n’y aura pas de liquidités sur le titre.

In Brief

NCAV investing is a bargain investing strategy involving buying stocks when they are selling for less than you’re likely to receive even in the harshest firesale of its assets.

Background

Benjamin Graham was the tutor of Warren Buffett and the father of security analysis. He was a very successful investor and left behind a ream of literature for both professional and private investors. One of his most famous strategies was to buy well diversified portfolios of companies that were selling at bargain basement prices. His definition of what was a bargain would vary, but in his book “Security Analysis” he defined one such methodology as follows.

He reasoned that a company must be worth more than what equity investors would receive in a firesale of its most easily sellable assets. In a firesale of assets it may not be possible to sell fixed assets such as property or equipment quickly so he excluded them from his calculation. He added up all the current assets (cash, stocks and debtors) and subtracted from them everything that the company owed (i.e. all debts as they will need to be reimbursed first). The leftover value he called the ‘net current asset value’.

If the current market value of a company is less than this net current asset value, then he reasoned that the stock would qualify as a bargain and should be bought as part of a well diversifed portfolio. If the company did go bust, the idea is that you would have the protection of knowing that all creditors could be paid back from current assets and the fixed assets would be thrown in for free.

Why the diversification? Well, the kinds of stocks that qualify as such bargains tend to be being thrown away by the investment community because they are too small, too unprofitable, too unfashionable or too close to bankruptcy. As a result they are inherently risky individually but in aggregate, Graham reasoned, these individual risks could be diversified away.

Geek Stuff
Graham considered Preferred Stock to be a form of liability as it is senior to common stock. As a result he subtracted it from current assets in the calculation.
Ben Graham aimed to buy companies at 66% of the NCAV value, although these days it is getting much harder to buy these kinds of bargains and some investors suggest extending the limit to 120%.
Watch out for
Graham proposed to hold a portfolio of at least 30 of these Bargain shares to ensure you are well enough protected from the individual risks that stocks go bust.
As a further measure of protection Graham considered it wise to screen out companies with poor balance sheet strength, poor earnings or poor cashflow.
In bull markets the number of stocks qualifying for this screen tends to become very few!

Calculation / Definition
(Market Capitalisation /Net Current Asset Value) < 0.66 (i.e. assuming a 33% margin of safety, where Net Current Asset Value = Current Assets - (Liabilities + Preferred Stock).


#18

C’est normal alors que ces compagnies se transigent à une évaluation inférieure à l’encaisse.

Cet argent sera brûlé pour forer des trous un peu n’importe où dans l’espoir de découvrir une ressource qui aura moins de 0.1% d’être exploitée commercialement, pendant que leurs dirigeants se paient de bons salaires et que toutes les parties prenantes de l’entreprise (avocats, comptables, courtiers, firmes de IR) font de l’argent à l’exception des actionnaires à long terme de l’entreprise.

Oui, c’est possible de faire de l’argent en flippant le papier lors de nouvelles qui créent de la liquidité, mais ce n’est justement pas notre stratégie à Espace MicroCaps. On souhaite se démarquer par notre approche fondamentale pour dénicher des compagnies qui ont réelles chances de succès à long terme.

J’aimerais apporter une contribution positive à l’écosystème financier. À la base, les marchés existent pour lever des capitaux pour les meilleurs projets d’investissement, afin de favoriser la création de richesse et l’économie. Mon but est d’aider les investisseurs à les identifier et tant mieux si on peut tous en profiter.


#19

@pbergeronbelanger

Je ne faisais pas référence à des entreprises en phase exploratoire mais plutôt en phase de développement avec des resources prouvées. Il est vrai qu’il y a un énorme % de junk dans le marché des resources mais il y plusieures entreprises de qualité sous-évaluées actuellement à cause de la débandade des prix des métaux. Le cycle est sur le point de se retourner, on est à la veille d’un énorme bull market des métaux pendant que le marché est en pleine correction au moment où on se parle. Mais cela n’est pas l’objet de mon argumentaire. Ce que je dis c’est qu’ avec l’immense choix d’investissements aujourd’hui, l’importance d’avoir des membres de la direction qui ont des bon contacts chez les gros investisseurs est primordiale. Ils doivent être sur la place publique pour vendre leur projet et attirer les investisseurs. Ce ne sont pas les investisseurs comme toi et moi qui vont faire avancer ces gros projets surtout dans la techno. Il faut énormément de capitaux. Le marché primaire est fait pour lever des capitaux, le marché secondaire est fait pour que le 1% qui a investi dans le marché primaire puisse faire des profits en vendant au 99% sur le marché secondaire. Si tu veux parler du système financier…il est brisé depuis longtemps. Les pays impriment de l’argent comme de l’eau et cela soutien le marché artificiellement jusqu’à ce que ca fasse badaboom comme en 2008-2009 et c’est ce qui se dessine présentement.

Pour revenir au titre en question IVI, ca semble être une belle entreprise en croissance mais faut être en mesure d’investir cet argent et l’oublier car avec le volume de liquidité actuel il est pratiquement impossible de sortir ses billes sans se faire écorcher. Assurément si tout se passe bien les acheteurs à 0.05$ feront un profit dans 1 ou 2 ans mais personellement je préfère les entreprises qui ont un gros backing financier derrière eux avec les bons contacts. Bonne chance à tous


#20

@stockguru2k11 J’ai vraiment hâte de voir cette liste. Je suis un peu surpris par les liens que tu fais entre l’approche des livres de Graham et les petites minières canadiennes. J’ai lu tous les livres de Graham et je ne me souviens d’aucun lien explicite entre l’approche d’acheter des actions à prix d’aubaine et le secteur minier. Au contraire, je crois qu’il privilégiait une décote sur les actifs ET une rentabilité durable.


#21

J’en ai justement un pour toi, pas dans le minier mais dans les solutions électriques:

NPC.to qui se transige présentement à 0.77$ mais vaut 1.26$ et regarde la belle brochette des administrateurs: http://www.napec.ca/relations-investisseurs/gouvernance-entreprise/conseil-administration. En plus ils viennent d’annoncer un profit net de 829 000$ pour le Q2. Le titre a un volume anémique. T’a beau avoir une situation parfaite mais quand le marché est dans le plancher et que la compagnie ne se fait pas connaitre le titre ne bougera pas rapidement

Shares Outstanding: 80 million / Market Cap: $63 million

Balance Sheet Highlights Ending June 30th

Cash and Receivables: $53.5 Million + Profit in excess of billings: $26.4 Million
Total Current Assets: $85 million + Total Non-Current Assets: $97 million
Total Assets: $182 Million

Current Liabilities: $55 million
Long Term Net Debt: $26 million

Total Assets less Liabilities: $101 Million
Approx. Net Book Value: $1.26 per share

Q2/15 Revenue $82 million / EBITDA $5.1 million
Order Backlog to the end of June 2015: $338 Million (backlog at Dec 31/14 $278 million)

June 2nd closed a bought-deal private placement for $7.5 million at 90 cents with a 2yr warrant at $1.25. Financing lead by Laurentian Bank and insiders took 1.2M of the 8.3M shares.


#22

Tiens un autre dans le phosphate celui là:

Phoscan Chemical Corp. (TSX: T.FOS) (26.5 cents)
www.phoscan.ca

Shares Outstanding: 152 million
Net Cash and Investments April 30th: $54 million = 35.5 cents per share

Cash & Securities: $40.3 million / Short Term Investments: $14.2 million / Debt: $700k


#25

Les resultats trimestriels sont sortis sur Sedar hier. Trimestre breakeven puisque la perte de $169k par rapport au ‘‘Warrant derivative liability’’ n’est pas un item qui affecte la tresorerie. Je ne m’attendais à rien de special pour ce trimestre alors aucune surprise vraiment. Je vais lire le rapport de gestion a mon retour de vacances et j’ajouterai ici les details interessants s’il y a lieu!


#26

Je viens de passer en revue le rapport de gestion. Les points qui ont attiré mon attention:

  • Diminution des revenus dans les 5 catégories dans lesquelles la compagnie opère
  • Diminution des dépenses sensiblement équivalente à la diminution des revenus
  • L’EBITDA est resté constant avec les trimestres précédents
  • J’ai remarqué plusieurs mentions que les nouveaux produits contribueront aux revenus pour la deuxième moitié de 2015

Il est clair que la compagnie est présentement en période de transition et de restructuration de ses opérations. Les anciens produits et services sont lentement délaissés (baisse des revenus) pour être remplacés par les 3 nouveaux produits avec un énorme potentiel (IvrnetCentral, AdCentral et SafePay/TelePay) dans la deuxième moitié de l’année.

Quoiqu’il soit loin d’être parfait, le bilan est nettement amélioré comparativement au dernier trimestre également grâce au dernier placement privé.

Je crois qu’à ce stade-ci c’est vraiment une question d’avoir confiance en la capacité du management à bien exécuter (bien allouer les maigres ressources de l’entreprise aux endroits avec le meilleur retour sur investissement).


#27

Quitte à me répéter, s’ils n’ont pas de gros investisseurs pour les supporter et aucun plan pour faire connaitre l’entreprise auprès des investisseurs, le titre restera illiquide et fera du surplace jusqu’à qu’ils sortent une nouvelle extraordinaire.