IPA.V - ImmunoPrecise Antibodies Ltd


#1

J’ai demandé la permission à Paul Andreola pour traduire la dernière thèse d’investissement de http://smallcapdiscoveries.com/ pour partager avec les membres de EspaceMC et il a gracieusement accepté. Smallcapdiscoveries est un forum spécialisé pour investisseur microcap et cette thèse est leur plus récente. Les dernières opportunités d’investissement qui ont été publié sur le site étaient PTE.V à 0,125$ et LTE.C à 0,25$.

ImmunoPrecise est une compagnie de biotechnologies privée qui deviendra publique via une prise de contrôle inversée d’une société cotée en bourse : Tanqueray Exploration (TQY.H.V). Le symbole changera sous peu pour IPA.V.

Nombre d’actions en circulation : 37.8M

Le management et les directeurs en détiennent environ 12M




La course pour trouver un remède contre le cancer atteint présentement un niveau record. Cette année aux États-Unis seulement, c’est plus de 1 680 000 personnes qui seront diagnostiquées avec le cancer et 590 000 en mourront. C’est plus de 1600 morts chaque jour. Le problème ne fait qu’empirer comme en témoigne le taux d’incidence du cancer qui est en constante progression.

Aucun remède n’existe pour l’instant. Seulement des traitements tels que la chimiothérapie et la radiothérapie. Cependant, au cours des 30 dernières années, une nouvelle technique -immunothérapie- s’est imposée comme l’un des domaines les plus excitants sur la recherche contre le cancer. Des ventes de médicaments représentant plus de 70 milliards de dollars le prouve.

Ce traitement utilise le propre système immunitaire de l’organisme pour détruire les cellules cancéreuses. Des anticorps fixés à des protéines spécifiques de cellules cancéreuses vont en quelque sorte indiquer au corps de venir tuer ces dernières.

Ce n’est pas seulement pour le cancer. De l’arthrite en passant par l’alzheimer, des traitements pour pratiquement toutes les formes de maladies peuvent être développés avec cette technique.

La clé est de trouver le bon anticorps qui fera bien son travail. Il existe un nombre de possibilités et de tests quasi infini. C’est ici qu’une petite entreprise de Vancouver -ImmunoPrecise (IPA.V)- entre en jeu.

IPA utilise un nouveau procédé qui consiste à créer des anticorps à partir d’animaux. Leurs produits sont les piliers d’un marché de recherche en croissance représentant plus de 2 milliards de dollars. La compagnie peut créer des anticorps spécifiques aux besoins du client et ce jusqu’à 40% plus rapidement que la compétition.

IPA représente une combinaison de rêve pour un investisseur ; une biotech avec des flux de trésorerie positifs. Les revenus s’enlignent pour une croissance de 53% en 2016 et la compagnie a été profitable pour les deux dernières années. L’entreprise a aussi embauché un acteur expérimenté de l’industrie pharmaceutique pour accélérer la croissance des revenus et améliorer les marges de profit. Sans oublier qu’il existe un potentiel immense inexploité de licence d’anticorps pour le développement de médicaments.

Nous n’avons pas été autant excité depuis que la compagnie Lite Access Technologies (LTE :CSE, LTCCF :PINK) est entrée en bourse en juin 2014.

La science

Votre système immunitaire est la protection contre les corps étrangers tels que les bactéries et les virus. Sans surveillance, ces intrus feraient des ravages à votre corps. Heureusement, le corps humain a la capacité de différencier ces intrus de vos propres cellules et peut les détruire avant qu’ils ne se répandent.

Comment le corps arrive-t-il à faire la différence? À l’aide de protéines en forme de «Y» appelées anticorps. Voici à quoi cela ressemble : Chaque anticorps possède une cible unique. Ces cibles sont ce que l’on appelle les antigènes et peuvent se matérialiser sous la forme de millions de bactéries ou souches de virus. Les anticorps ont comme rôle de reconnaître et d’exposer un seul antigène spécifique afin que le corps puisse le neutraliser.

Chaque fois que vous entrez en contact avec un envahisseur étranger, votre corps crée un anticorps spécifique pour le combattre. Ces anticorps vont mourir après avoir combattu l’infection mais votre corps va les garder en mémoire et aura la possibilité de les recréer de nouveau. De cette façon, le corps sera prêt si une attaque du même «ennemi» survenait.

C’est la raison pour laquelle nous attrapons la varicelle qu’une seule fois. Une fois infecté, votre corps crée un anticorps qui vous rend immunisé contre une future infection.

En exposant un animal aux antigènes, on peut l’amener à créer des anticorps. Nul besoin d’humains ; des petits mammifères tels que des souris ou lapins ont des systèmes immunitaires qui fonctionnent comme les nôtres. Ensuite, en extrayant l’anticorps, on peut l’utiliser pour les stades préliminaires de recherche et ultimement pour le développement de thérapies humaines. C’est la science derrière les opérations de IPA.

Portrait de l’industrie

En 1891, le docteur William B. Cooley a découvert quelque chose de fort intéressant chez ses patients atteints du cancer. Ceux qui développaient des infections à la suite d’une chirurgie s’en sortaient mieux que ceux qui ne tombaient pas malade. Il pensait que l’infection activait possiblement le système immunitaire, ce qui aidait à tuer des cellules cancéreuses.

C’est alors qu’il a décidé de faire quelque chose d’inattendu. Il a commencé à injecter des bactéries vivantes dans ses patients. Ses collègues de travail pensaient qu’il était devenu fou mais pourtant, il a réussi à guérir plus de 1000 patients avec le cancer des os.

Le travail du docteur Cooley a été mis de côté jusqu’aux années 1970, alors que deux scientifiques testaient des traitements pour guérir le cancer du sang et ce avec des anticorps. Leurs techniques ont mené à la création de Rituximab, le premier médicament à base d’anticorps approuvé par la Food and Drug Administration (FDA) pour le traitement du cancer. Ce médicament fut un véritable coup de circuit. L’année passée, il a dominé les ventes de médicaments de cancer avec des ventes de 7,1 milliards de dollars.

Le marché des médicaments à base d’anticorps a depuis connu une croissance exponentielle. La FDA a déjà approuvé plus de 50 médicaments d’anticorps. Les analyses stipulent que le marché devrait croître à raison de 12% par année pour atteindre 122 milliards de dollars en 2019. À ce jour, plus du ⅓ des médicaments en développement sont basés sur les anticorps.

La vente de médicaments compte à elle seule pour 70% du marché. Cependant, bien avant d’arriver à la phase de développement, de la recherche préliminaire est effectuée pour identifier des candidats potentiels d’anticorps. Cette portion du marché représente 2,2 milliards de dollars et la croissance projetée est de 6% pour les 5 prochaines années. C’est là que ce trouve le pain et le beurre de IPA.

Modèle d’affaires

L’activité principale de IPA est le développement d’anticorps sur mesure pour des clients qui effectuent de la recherche. Voici comment cela fonctionne : Un client approche IPA avec un besoin particulier de recherche. IPA conçoit alors un anticorps qui convient au besoin spécifique du client et le fait à l’aide de techniques animales.

Le coût varie entre 7,000$ et 20,000$ tout dépendamment de la complexité du projet. Le processus dure en moyenne entre 2 et 4 mois.

Lorsqu’un client trouve un fournisseur qui peut concevoir des anticorps selon des demandes spécifiques, il tend à rester avec ce dernier. Voilà pourquoi plus de 60% des opérations d’IPA provient de clients déjà existants qui reviennent pour d’autres projets.

On peut également offrir aux clients différents types de support et dispositifs. L’offre complémentaire la plus intéressante dont peuvent bénéficier les clients de IPA, est selon nous la cryoconservation.

Cryoconservation

Le processus d’isoler et livrer un anticorps peut prendre des mois. S’il devait arriver quelque chose au stock d’anticorps du client, ce serait désastreux à moins d’en avoir en réserve. Afin de les préparer pour une telle éventualité, IPA offre à ses clients d’entreposer des anticorps à l’aide de la cryoconservation (une méthode pour préserver à des températures de congélation).

L’aspect attrayant pour l’entreprise est que les clients vont payer un frais d’entreposage mensuel pendant des années, voir des décennies, afin de garder des anticorps en réserve. Pour IPA, les coûts d’opération de ce segment sont pratiquement nuls une fois que les réservoirs cryogéniques sont payés. La compagnie est présentement entrain d’agrandir ses installations afin d’augmenter la capacité de stockage par cryoconservation.

Anticorps exclusifs

Au cours des 25 dernières années, IPA a aussi créé ses propres anticorps exclusifs. Certains d’entre eux ont un potentiel immense si ils étaient développés et commercialisés. Ainsi, au lieu d’une simple vente unique, IPA pourrait explorer d’autres options telles qu’offrir des licences sous forme de royautés. De cette façon, si le médicament connait du succès, IPA pourrait récolter des millions de dollars plutôt que 7,000$-20,000 par vente.

Avantages compétitifs

Il existe plus de 300 fournisseurs d’anticorps. C’est une industrie très fragmentée. IPA se différencie en concevant des solutions personnalisées pour leurs clients.

La plupart des compétiteurs proposent un catalogue d’anticorps déjà existants tandis que IPA isole des anticorps jamais créés avant pour des clients avec un besoin spécifique de recherche.

Concevoir des anticorps nécessite une expertise scientifique. Ce n’est pas aussi simple que de créer la protéine que demande le client. Dans bien des cas, le même anticorps va réagir différemment lorsque testé avec les antigènes. C’est ce qu’on appelle l’affinité de liaison ou en d’autres mots, la façon dont la clé s’adapte à la serrure.

Un problème important auquel font face les acteurs de l’industrie, est le fait que certains anticorps démontrent un taux d’affinité de liaison inférieur à 50%. Imaginez-vous acheter une voiture qui dans les faits, consomme deux fois plus d’essence qu’annoncé. IPA a une réputation de concevoir des anticorps de qualité avec un haut taux d’affinité de liaison.

IPA peut aussi concevoir des anticorps plus rapidement que les compétiteurs grâce à leur procédé unique Rapid Prime. Cette méthode utilise un clonage à une étape avec des souris afin d’accélérer le développement à aussi peu que 65 jours. Cela représente une exécution 30%-40% plus rapide que les concurrents ce qui veut dire que les clients peuvent devancer leurs délais de recherche.

Finances

Voici les résultats financiers au cours des deux dernières années : Revenus en hausse de 8% dans l’année fiscale 2016 (fin d’année 30 Avril), passant de 1,760,000$ à 1,896,000$ cette année. La cryoconservation a été le moteur de cette croissance avec des revenus en hausse de 53% par rapport à l’exercice précédent. Avec la compagnie qui agrandit ses installations et investit dans de l’équipement de cryoconservation, nous nous attendons à ce que cette tendance continue.

Vers la fin août, IPA a assigné Tom D’Orazio comme nouveau PDG. Nous discuterons de son parcours professionnel plus tard mais sachez que Tom a un long historique d’arriver à faire croître de petites entreprises de biotechnologies. Il n’est en place dans son nouveau rôle que depuis deux mois et déjà, IPA affiche des revenus de 3,000,000$ sur une base annualisée. Cela représente une croissance potentielle de 58% comparativement au dernier exercice.

De plus, nous pensons que pour IPA, cette croissance ne fait que commencer. Voici pourquoi :

Principales activités : De toute l’histoire de la compagnie, IPA n’a jamais eu de plan marketing concret. La croissance fut propulsée presqu’exclusivement par le bouche-à-oreille. Il existe donc une opportunité tangible de simplement offrir plus de produits et services aux clients déjà existants.

Cryoconservation : IPA utilise déjà leurs équipements de cryoconservation à pleine capacité et a donc du refuser des revenus provenant de ce segment d’opération. Cela changera très bientôt avec l’agrandissement de leurs installations de cryoconservation. Nous nous attendons à ce que ce service à fortes marges de profit soit un standard pour les projets futurs de l’entreprise.

Produits exclusifs : Au cours des 25 dernières années, IPA a acquis une très grande expertise et a même développé ses propres anticorps. Aucune tentative n’a été faite pour tenter de les monétiser même si le marché autour du cancer a démontré pouvoir valoir des milliards de dollars. Le développement de A à Z d’un médicament est toujours un pari risqué, cependant pour une petite entreprise comme IPA, il ne faut qu’un seul succès pour venir propulser l’entreprise. De plus, beaucoup de compagnies pourraient être intéressées par un partenariat avec IPA sur de tels projets.

Procédés exclusifs : Rapid prime est un exemple de procédé unique que la compagnie a développé et qui détient le potentiel d’être offert sous forme de licence à d’autres entreprises de conception d’anticorps.

Nous aimons le fait qu’IPA soit déjà profitable dès le jour 1 avec une marge bénéficiaire d’exploitation de 13%. Il est très rare de dénicher une petite entreprise de biotechnologie avec des revenus et encore plus rare avec de bonnes marges d’exploitation. Avec un leadership chevronné à bord, nous nous attendons à ce que les marges bénéficiaires s’améliorent à travers de nouvelles stratégies en matière de prix et marketing, de nouvelles offres de produits et services ainsi qu’une meilleure efficacité opérationnelle.

Structure du capital et évaluation

La compagnie deviendra publique via une prise de contrôle inversée d’une société cotée en bourse, Tanqueray Exploration (TQY.H.V). Tel qu’indiqué sur le communiqué de presse datant du 20 octobre, la compagnie va lever un montant de 3M$ en émettant 10 millions d’actions à un prix de 0,30$.

(symbole actuel : TQY.H.V)

Il est possible que l’entreprise décide de lever plus de capital et que le nombre d’actions pleinement dilué soit plus élevé lors de l’entrée en bourse.

Voici ce qui justifie l’évaluation et le prix d’entrée de 0,30$ par action : Basé sur les revenus annualisés du T1, IPA deviendra publique à un prix de 2,2x les ventes et 17x les bénéfices. Cela peut paraître relativement cher au premier regard. Cependant, notre expérience nous a démontré qu’avec une petite entreprise à forte croissance affichant des marges bénéficiaires qui s’améliorent, la valeur des actions a le potentiel de se multiplier très rapidement.

C’est le pouvoir de l’effet de levier et c’est ce à quoi nous nous attendons avec ImmunoPrecise.

Équipe de direction

IPA a été fondée par Robert Beecroft en 1989. Robert a été le génie technique derrière l’entreprise. Il a développé le procédé Rapid Prime ainsi que d’autres procédés uniques et possède plus de 25 années d’expérience dans le développement de techniques innovatrices pour la production d’anticorps monoclonaux et polyclonaux ainsi que de peptides.

Mr. Beecroft détient un baccalauréat en microbiologie de l’université de Victoria et a été impliqué dans plus de 15 projets de recherche au cours des 25 dernières années. Il a enseigné l’utilisation et la production d’anticorps monoclonaux aux études supérieures de l’université de Victoria pendant plus de 13 ans. Ce 28 août dernier, Robert a cédé son rôle de PDG pour devenir chef de direction technique (CDT) où il mettra l’accent sur ses talents considérables pour créer et développer des anticorps uniques.

Arrive ici Tom D’Orazio, le nouveau PDG de IPA. Tom possède une vaste expérience dans l’industrie pharmaceutique. Il a été directeur senior de marketing mondial chez QLT inc qui est devenue l’une des entreprises biotechnologiques de Vancouver ayant connu le plus de succès. Il a été responsable pour la commercialisation du médicament à succès Visudyne qui a culminé à 500M$ de ventes dans les années 2000.

Depuis, Tom a occupé différents rôles stratégiques chez Sonus Pharmaceuticals et Protox Therapeutics. Il a même fondé sa propre entreprise à succès en sciences de la vie (Superna Life Sciences) avec d’anciens dirigeants de QLT.

Nous avons demandé à Tom pourquoi son choix s’est tourné vers IPA. Il nous a répondu qu’en faisant sa recherche de vérification diligente, il a constaté que tous les éléments étaient en place tels qu’une technologie et expertise formidable, une base de clients loyaux et un énorme marché en croissance. Tout ce qui manquait à l’entreprise était une stratégie de croissance et quelqu’un avec de l’expérience pour l’exécuter. Ça tombe bien car c’est exactement là que les forces et passions de Tom se situent.

À noter également l’ajout du directeur Dr. James Kuo, MD, MBA. Il est présentement PDG d’une entreprise de biotechnologies finlandaise, FIT Biotech Ltd. En tant que cadre et investisseur chevronné dans l’industrie des biotechnologies, Dr. Kuo contribuera grandement à la solidité de l’entreprise. Durant sa carrière impressionnante, il a occupé des postes de direction autant dans des entreprises privées que dans des compagnies listées publiquement aux États-Unis. Ses dernières affectations fut celles d’être PDG pour Biomicro Systems Inc ainsi que Synthetic Biologics Inc. Avant cela, il a été PDG de Discovery Laboratories Inc. tout juste après avoir travaillé chez Pfizer Inc en tant que directeur associé en licence et développement corporatif. Chez Pfizer, Dr. Kuo a dirigé l’équipe qui a aidé à sécuriser l’entente sur le médicament Lipitor découvert par l’entreprise Parke-Davis. Lipitor est l’un des médicaments qui s’est le mieux vendu dans le monde avec des ventes annuelles totalisant plus de 12 milliards de dollars US. Ajoutons que Dr. Kuo est actuellement président du conseil d’administration de Athena Bioventures à La Jolla en Californie. Physicien de formation, il a aussi obtenu son MBA de Wharton School de l’université de Pennsylvanie ainsi qu’un baccalauréat en biologie moléculaire.

Avec Tom comme PDG pour s’assurer qu’on suive le plan d’action stratégique, nous pensons qu’IPA a mis en place une équipe qui permettra à l’entreprise de croître de façon exponentielle. Nous aimons aussi que Robert Beecroft reste à bord et que les initiés détiennent encore 40% de l’actionnariat.

Conclusion

IPA est le genre d’opportunité qui n’arrive que très rarement. On obtient les avantages que procure l’investissement dans les entreprises biotechnologiques c’est-à-dire de hautes marges bénéficiaires et forte croissance année après année. Ce qui est doublement intéressant est le fait que les risques de perte soient limités parce qu’IPA génère déjà des flux de trésorerie positifs. Ajoutez ici une opportunité en or avec le potentiel d’offrir en licence des anticorps pour le développement de médicaments et vous obtenez la recette parfaite pour un investissement à succès.

Nous sommes excités de voir ce que Tom et l’équipe pourra faire avec ce joyau caché.

Divulgation des auteurs : Paul, Brandon et Keith détiennent des actions de IPA.V. Ils participeront au placement privé de 0,30$.

Divulgation : J’ai aussi participé au placement privé


#2

Belle initiative SimB. Selon Paul, le titre devrait commencé a transiger vers la fin novembre ou début décembre.

Je participe aussi au placement privé.


#3

J’y vais avec la famille, je participe également au placement privé.

Merci de partager avec les membres de Espace MicroCaps @SimB!


#4

J’ai rencontré Tom D’Orazio, le nouveau PDG de ImmunoPrecise, à LD Micro cette semaine. Voici quelques notes:

  • Tom possède un solide background dans le monde des sciences de la vie et du pharmaceutique. Il avoue lui-même ne pas être un excellent opérateur, et son focus se situera au niveau de la planification stratégique, de l’amélioration de la productivité, du développement des affaires et des fusions et acquisitions.
  • Son but principal est d’abord de mettre les bons processus en place pour permettre à l’entreprise de croître rapidement, puis de bâtir sur cette base pour augmenter les revenus de manière organique et inorganique.
  • Depuis qu’il a joint l’entreprise au mois d’août, les revenus sont en croissance de 60% par rapport à l’année dernière et les marges brutes se sont améliorées drastiquement.
  • Les techniques que l’entreprise utilise pour produire des anticorps (RapidPrime principalement) ne sont pas brevetées. Ce sont plutôt des secrets de fabrication qui permettent à ImmunoPrecise de se démarquer de la compétition. Le fondateur est un pionnier dans le développement d’anticorps et ce sont les techniques qu’il a développé qui permettent à l’entreprise d’offrir un produit de plus grande qualité, plus fiable et plus rapidement.
  • Le fondateur de l’entreprise n’a jamais vraiment essayé de la faire croître de manière significative. Il y a énormément d’inefficiences dans la manière dont l’établissement est organisé et dans les tâches que les employés effectuent. Par exemple, les scientifiques lavent eux-mêmes tous les récipients à la main alors qu’ils pourraient simplement se procurer un lave-vaisselle. Tom voit donc une opportunité majeure d’améliorer les processus et d’y ajouter de l’automatisation.
  • Il y a également plusieurs opportunités au niveau des ventes et du marketing. Comme l’entreprise était mal organisée, elle devait parfois refuser des clients ou à tout le moins, ne faisait pas d’efforts pour en chercher des nouveaux.
  • Le placement privé se conclura à environ $4.2M. Les recettes seront utilisées pour doubler la taille de l’établissement, acheter du nouvel équipement, investir dans la réorganisation et l’automatisation des différents processus, ainsi que pour l’embauche de consultants spécialisés dans ce domaine. Ces investissements devraient permettre à l’entreprise de croître très rapidement et efficacement par la suite.
  • Le titre devrait commencer à se transiger sur le marché au courant de la semaine prochaine si tout se passe bien.

De manière générale, j’ai été très impressionné par Tom et je crois qu’il est l’homme de la situation pour amener cette petite entreprise à un autre niveau.


#5

Est-ce que quelqu’un sait quelles actions vont pouvoir se transiger lorsqu’IPA.V arrivera en bourse? Étant donné que les actions du PP sont gelées pendant 4 mois.

Qu’arrive-t-il avec les actionnaires de TQY?


#6

Il y a 2.95M d’actions dans Tanqueray qui vont être libres d’être transigées au départ. Le 24 janvier 2017, 10.33M d’actions supplémentaires deviendront libres suite à un placement privé effectué le 23 septembre 2016.

En ce qui concerne les actions émises aux fondateurs de ImmunoPrecise (environ 25% de l’actionnariat total), je suppose qu’elle seront gelées pendant un certain temps mais ce sera à vérifier.


#7

Si je comprend bien le 2.95M est détenu par d’anciens actionnaires de TQY? Le 2.75M que la compagnie avait consolidé + le 200k du PP du 27 juin?


#8

Je ne suis pas trop sur d’où tu sors ‘‘2.75M que la compagnie avait consolidé + 200k du PP du 27 juin’’. L’information que j’ai provient du communiqué de presse du 2 septembre:

As a result of the Consolidation, Tanqueray’s 8,851,948 pre-Consolidation common shares were consolidated to 2,950,639 post-Consolidation common shares issued and outstanding.

Ces actions appartiennent aux anciens actionnaires de Tanqueray en effet!


#9

Mon erreur j’ai regardé rapidement.

Merci pour les précisions!


#10

Pour les intéressés, Tanqueray Exploration a publié une Déclaration de changement à l’inscription la semaine dernière. On y retrouve beaucoup d’informations sur ImmunoPrecise, les perspectives de croisssance, l’utilisation des fonds du placement privé, etc.


#11

Tanqueray receives TSX-V OK for ImmunoPrecise RTO

2016-12-19 07:30 ET - News Release

Mr. Mark Wayne reports
TANQUERAY EXPLORATION LTD. ANNOUNCES TSXV CONDITIONAL ACCEPTANCE AND SEDAR FILING OF FILING STATEMENT
Tanqueray Exploration Ltd. has received conditional acceptance from the TSX Venture Exchange relating to its previously announced proposed reverse takeover with ImmunoPrecise Antibodies Ltd. A filing statement prepared in accordance with the requirements of the exchange in connection with the transaction has been filed with the exchange and the applicable Canadian securities regulators on SEDAR.
We seek Safe Harbor.


#12

Private Placement Financings
On September 23, 2016, Tanqueray completed a non-brokered private placement of 10,325,000 common shares
at a price of $0.05 per share for total gross proceeds of $516,250 (the “Financing”). Proceeds of the Financing
were used to retire corporate indebtedness and working capital purposes.

Je ne vois pas de reverse split suite à ce PP. Selon votre comprehension de la transaction, est-ce que ça pourrait affecter le marché une fois que ces actions deviennent transigibles? Ou est-ce que ces actions ont changé de propriété avec le RTO?


#13

On m’a dit que ces actions avaient été placées dans les mains d’investisseurs à long terme. On verra bien en janvier!


#14

“It is official. IPA will come to trade on Thursday December 29. Only 6 more sleeps!”

Paul Andreola


#15

IIROC Trading Resumption - IPA

Canada NewsWire

VANCOUVER, Dec. 28, 2016

VANCOUVER, Dec. 28, 2016 /CNW/ - Trading resumes in:

Company: Immunoprecise Antibodies Ltd. (formerly Tanqueray Exploration Ltd.)

TSX-Venture Symbol: IPA (formerly TQY.H)

Resumption (ET): 08:00 AM December 29, 2016

IIROC can make a decision to impose a temporary suspension (halt) of trading in a security of a publicly-listed company. Trading halts are implemented to ensure a fair and orderly market. IIROC is the national self-regulatory organization which oversees all investment dealers and trading activity on debt and equity marketplaces in Canada.

SOURCE Investment Industry Regulatory Organization of Canada (IIROC) - Halts/Resumptions


#16

Les résultats des premiers 6 mois sont disponibles sur SEDAR.

Un peu d’euphorie avec l’entrée en bourse de IPA alors que le titre se transige à 1,20$. On parle maintenant de 8.8X les ventes et 68X les bénéfices.

Les revenus des 3 derniers mois sont de 797k vs 421k en 2015 (+89%).


#17

Monoclonal Antibody Therapeutics Market to be Worth US$245.8 Billion by 2024: Spike in Cancer Cases Around the World to Ensure Swift Uptake, Predicts TMR

The extensive research report by Transparency Market Research states that the Global Monoclonal Antibody Therapeutics Market will be worth US$245.8 bn by 2024 from US$86.7 bn in 2015. During the forecast years of 2016 and 2024, the global market is expected to rise at a CAGR of 12.6%.


#18

ImmunoPrecise Antibodies Issues Letter to Shareholders


#19

IPA sera ma plus grosse position cette année. Pas encore officiel mais il se pourrait que la compagnie se lance aussi dans les anticorps Humanisés ce qui va grandement changer la donne. Pour paraphraser un ami expert dans le domaine :

" Il y a actuellement un intérêt majeur dans le domaine pharmaceutique pour les anticorps “humanisés” qui sont utilisés dans le traitement de maladie chronique. Au Canada, depuis 10 ans, la molécule qui rapporte le plus d’argent est le Remicade. Il s’agit justement d’un anticorps humanisés utilisés dans le traitement des maladies inflammatoires de l’intestin. Ces produits sont intéressants pour le pharma car ils se vendent très cher (10000$ par année par patient pour le Remicade) et qu’il n’existe pas de générique pour les anticorps. Car un anticorps est une protéine. Ce qui fait ce que sa conformation tridimensionnelle est aussi importante que sa formule chimique et qu’ils sont donc très très difficile a copier. Bref, une compagnie peut faire beaucoup d’argent pour une longue période de temps.D’autres molécules, les anti-PCSK9 font actuellement une grosse polémique car quoique très efficace, coûtent également une fortune au système de santé. Actuellement, dans le domaine pharmaceutique, plusieurs parlent de ces produits comme étant les produits du futur. "

MÉDICAMENTS D’EXCEPTION AU QUÉBEC

Tout ceci sans compté le Roladex du nouveau CEO Thomas D’Orazio qui risque d’augmenter les ventes de façon exponentielle.

À suivre!!!


#20

Question d’ordre général. Est que ipa ce transigeait sous la barre des 0.20$ il y a trois mois c’est juste le début du graphique, car sur TSX ils disent que le plus bas des 52 semaine est à 0.15$. Le titre m’intéresse, mais je me demande si j’ai manqué le bateau.