XBC.V - Xebec Adsorption Inc


#103

J’ai rencontré Kurt Sorschak (CEO) la semaine dernière lors de la MicroCap Conference de New York. Ce fut probablement ma meilleure rencontre de la conférence étant donné tous les développements positifs chez Xebec. Voici mes notes:

  • Le segment ‘‘Cleantech’’ se porte vraiment bien de manière générale et Kurt semblait très enthousiaste.

  • L’entreprise a soumissionné sur des centaines de millions en projets potentiels.

  • Le contrat récemment obtenu avec la ville de Toronto devrait générer au-delà de $300,000 par année en revenus de maintenance pour les 5 prochaines années.

  • Le contrat de valorisation du gaz d’enfouissement en gaz naturel renouvelable (13 août 2018) représente un potentiel énorme, puisqu’il provient d’une entreprise majeure aux États-Unis. Cette entreprise possède une multitude de projets de conversion des gaz d’enfouissement, dont 3 sont particulièrement problématiques. L’entreprise a donné le pire projet à Xebec pour voir ce dont ils sont capables. Si le projet est un succès, Kurt s’attend à développer une très bonne relation d’affaires avec cette entreprise.

  • Programme d’acquisitions: les discussions sont toujours en cours avec 3 cibles potentielles au Canada. Kurt prévoit financer ces acquisitions uniquement avec de la dette et s’attend à ce que ça contribue positivement au bénéfice net dès la première année.

  • Au niveau du fonds de roulement et de la nouvelle ligne de crédit, celle-ci devrait suffire à supporter des ventes de 10 à 12 millions $ par trimestre. Kurt croît pouvoir atteindre ce niveau de ventes au milieu de l’année 2019.

  • Si vous jetez un oeil à la plus récente présentation aux investisseurs, aux pages 17 et 18, vous verrez que Xebec développe actuellement un nouveau modèle d’affaires nommé ‘‘Build, Own and Operate’’. Essentiellement, au lieu de seulement vendre des systèmes de conversion des gaz d’enfouissement en gaz naturel renouvelable à des développeurs/opérateurs partout dans le monde, Xebec deviendrait carrément le développeur de ses propres projets au Canada.

  • À l’heure actuelle, il n’y a pas de développeur crédible au Canada et Xebec veut profiter du ‘‘first-mover advantage’’ en commençant à développer un projet dès maintenant pour établir sa crédibilité.

  • Le gouvernement canadien a comme objectif d’avoir un minimum de 5% de gaz naturel renouvelable dans les gazoducs du pays d’ici 2025 et il faudra donc absolument des développeurs pour bâtir les projets qui permettront d’en produire. Xebec désire se positionner comme le partenaire de choix avec les principaux fournisseurs de gaz naturel au Canada.


#104

Wow, beau potentiel de croissance !


#105

Top pick à BNN aujourd’hui
Robert McWhirter’s Top Picks


#106

Xebec Adsorption arranges $10-million financing


#107

Étrange, parce que pendant ce temps, les achats d’initiés se sont poursuivis (total de 144350 entre 0.8$ et 0.83$) depuis le début octobre…


#108

Le potentiel à long terme est énorme, les warrants au prix de $1.05 sont pour une période de 18 mois seulement. Une acquisition est en vue.

Xebec entend affecter le produit net tiré du placement au financement du développement de nouveaux projets dans le secteur de la génération de gaz renouvelable, ainsi qu’à d’éventuelles fusions et acquisitions visant des cibles potentielles dans le secteur d’activités industrielles, à la recherche et au développement, aux biens d’équipement et aux besoins généraux de l’entreprise.

Xebec est également heureuse d’annoncer qu’elle s’attend à avoir des flux de trésorerie positifs liés aux activités d’exploitation en date du 30 septembre 2018


#109

Je comprends que le potentiel à long terme est énorme, et les achats d’initiés en sont la preuve, s’ils sont prêts à acheter à 0.83$ alors que leur placement qui vient d’être annoncé est à 0.75$. C’est qu’ils sont convaincus que 0.83$ est une aubaine… imaginez à 0.75$! Je n’ai aucun doute que même 1.05$ est un prix alléchant…


#110

Article provenant de l’université McGill
Transformer l’électricité en gaz naturel


#111

L’Association canadienne du gaz reçoit un important appui pour sa proposition de financement du gaz renouvelable au gouvernement fédéral


#112

Xebec annonce la clôture d’un placement public d’unités

Dans le cadre de la clôture du placement, la Société a émis un nombre total de 8 208 666 unités (les «unités»), au prix de 0,75 $ l’unité, pour un produit brut global de 6 156 499,50 $.


#113

Est-ce qu’ils ont besoin de liquidités pour remplir les commandes ou ils sont en mode acquisition selon vous?


#114

En mode on veut bâtir notre première usine de gaz naturel renouvelable au Canada et devenir le chef de file du secteur au pays.


#115

Fair enough


#116

N’est-ce pas là aussi l’expertise d’Enerkem? Ils produisent des carburants et produits chimiques à partir de déchets…

https://enerkem.com/fr/a-propos/technologie/


#117

En lisant rapidement sur le site web d’Enerkem, il semble que le carburant renouvelable qu’ils sont capables de produire est l’éthanol alors que Xebec produit du gaz naturel renouvelable. Il ne semble pas y avoir de compétition à ce niveau.

Cela dit, peut-être que les sites sur lesquels ces deux types de projets peuvent être installés sont similaires. Dans ce cas, il faudrait savoir quel type de projet génère le meilleur ROI. Je poserai la question la prochaine fois que je vais parler au PDG.


#118

Ça me semble solide à première vue mais littéralement aucune réaction du marché jusqu’à présent.

Xebec Announces Third Quarter 2018 Operating Results

November 08, 2018 (ACCESSWIRE via COMTEX) – Revenue up 100%, EBITDA of $1.1million, and Net Profit of $0.64 million

MONTREAL, QC / ACCESSWIRE / November 8, 2018 / Xebec Adsorption Inc. (XBC) (“Xebec”), a global provider of clean energy solutions announced its 2018 third quarter and nine month results.

Financial Results

• Revenues of $8.2 million in the third quarter of 2018 compared to $4.1 million for the same period in 2017, a 100% increase.

• Positive EBITDA at $1.1 million in the third quarter 2018 compared to $0.3 million in 2017.

• Gross profit of $2.8 million or 34% of revenues for the third quarter of 2018 compared to $1.7 million for the same quarter in 2017, a 65% increase compared to the same period in 2017.

• Net profit of $0.64 million or $0.01/share in third quarter of 2018, compared to net income of $0.1 million or $0.00/share for the same period in 2017.

• Working capital improved to $3.9 million for a current ratio of 1.4:1 compared with a working capital of $1.8 million and a 1.3:1 ratio in December 31, 2017.

(le reste sort tout croche alors consultez le lien au besoin)


#119

Cest assez timide comme réaction effectivement, les résultats corresponde pt aux attentes du marché ou ça a passé sous le radar jusqu’à présent…?!


#120

Malgré la solide croissance des revenus, le ‘‘guidance’’ pour les profits de 2018 a été abaissé. C’est peut-être ce qui a fait en sorte de tempérer la réaction du marché.

Je trouve le nouveau guidance un peu curieux aussi. J’ai joué avec les chiffres dans mon modèle et ça m’apparaît impossible d’atteindre 0,01$ à 0,02$ de bénéfices par action pour l’année sans largement surpasser le guidance de revenus de 22 à 25 millions $.

Ma prédiction (opinion personnelle): Xebec va livrer un solide T4 et va atteindre le haut de la fourchette, voire même dépasser le 25 millions $ de revenus. Au niveau des profits je m’attend à un léger profit, entre 0,00$ et 0,01$ par action pour l’année.

Cela dit, les perspectives pour 2019 sont vraiment excellentes! Si l’entreprise atteint 3 à 4 millions $ de profits en 2019 tel que mentionné dans le communiqué de presse, le titre se transige à 10-12x les profits de l’année à venir. Avec la forte croissance des revenus, l’industrie qui a le vente dans les voiles et l’équipe de management solide, Xebec m’apparaît être une très belle aubaine actuellement.


#121

C’est ce que pense un des initiés aussi. Il y a eu participation dans le placement public, mais aussi achat sur le marché :

Le financement était ouvert jusqu’à 10M$ et a été fermé (la veille de la publication des résultats) à un peu plus de 6M$. Est-ce que c’est parce qu’ils en ont assez ou simplement parce qu’une grosse nouvelle s’en vient très très bientôt pour justifier de le fermer, quitte à en ouvrir un autre à un prix plus élevé la prochaine fois?

Il ne faut pas oublier que le placement a créé une dilution d’un peu plus de 20%…


#122

Lorsque le prospectus définitif a été publié, le montant du financement avait été ajusté à la baisse ($5M à $7,5M). Comme le titre s’est transigé en dessous du prix du financement pendant la majorité du temps que c’était ouvert, c’était certainement plus difficile de convaincre des investisseurs de participer. C’est probablement la raison pour laquelle le financement a été complété avant d’atteindre la pleine capacité.