UGE.V - UGE International Ltd


#1

Voici une thèse d’investissement que j’ai écrite originalement pour le MicroCapClub et que j’ai traduite en français pour vous!

La compagnie publie ses états financiers en USD alors que le titre se transige en CAD. Tous les montants mentionnés dans ce texte sont en USD à moins d’indication contraire.

Prix de l’action: CAD $0.58
Nombre d’actions / Pleinement diluées: 40.55M / 53.74M
Capitalisation boursière: CAD $23.5M
Détenu par les initiés de manière pleinement diluée: ~50%

Faits saillants

  • UGE International est un fournisseur de systèmes solaires commerciaux clé en main qui offre des économies immédiates aux entreprises grâce à une énergie solaire moins coûteuse et plus fiable.
  • Le solaire décentralisé (de l’anglais «distributed solar») est la source d’énergie avec la croissance la plus rapide au monde et est maintenant devenu moins cher que le réseau électrique dans les marchés cibles de UGE.
  • Au fur et à mesure que les facteurs économiques entourant l’énergie solaire se sont améliorés, le carnet de commande de UGE a augmenté de manière considérable. Ce dernier se situe maintenant au-delà de $50M pour les 12 à 18 prochains mois, comparativement à seulement $5.8M de revenus au cours de l’exercice fiscal 2016.
  • UGE est sur le point de devenir profitable et se transige à une évaluation très raisonnable selon mes estimations pour l’EF17 et l’EF18.

Aperçu de l’entreprise

UGE International («UGE») est un fournisseur solaire commercial capable de gérer des projets d’installation du début à la fin pour ses clients. UGE vend, développe, s’occupe de l’ingénierie, fournit les matériaux, gère la construction et finance ses projets afin de fournir aux entreprises une énergie moins chère et plus fiable. L’entreprise faisait autrefois affaires dans l’industrie éolienne décentralisée mais elle n’a jamais atteint son plein potentiel en raison du coût des panneaux solaires qui baissait constamment, ce qui rendait l’énergie solaire toujours plus attrayante en tant que solution d’énergie propre. En 2013, avec des revenus en baisse et des pertes en croissance, UGE a commencé à pivoter vers l’énergie solaire et a finalement vendu ses opérations éoliennes en septembre 2016 afin de se concentrer uniquement sur l’énergie solaire décentralisée.

La proposition de valeur que UGE offre à ses clients est très attrayante. UGE propose de s’occuper de la construction d’un système solaire de A à Z sur le toit de l’entreprise, sans frais, puis de vendre l’électricité générée à l’entreprise pour un prix 10 à 40% moins cher par rapport au réseau électrique traditionnel. En établissant des contrats d’achat d’énergie à long terme avec ses clients, UGE crée des actifs (des systèmes solaires) générant des revenus stables pour de nombreuses années à venir. Par la suite, UGE revend le projet à des investisseurs qui recherchent ce type d’actif et de rendement stable. Ces investisseurs vont également payer environ ~ 2% de la valeur du projet à chaque année à UGE pour le suivi et la maintenance des systèmes. À l’heure actuelle, ces revenus récurrents sont plutôt bas, mais à mesure que la base d’installations augmentera en 2017 et 2018, ces revenus devraient devenir de plus en plus importants.

Comme je l’expliquerai plus en détail dans la section suivante, l’industrie solaire commerciale en est à ses débuts et est très fragmentée par rapport au résidentiel. Les avantages compétitifs de UGE consistent principalement à être un fournisseur clé en main capable de capturer la majeure partie des revenus et des marges sur chaque projet, ainsi que d’avoir une équipe possédant une très grande expertise technique. En effet, l’équipe de UGE a participé à l’ingénierie et à la construction de plus de 330 MW de projets solaires, soit une valeur d’environ 1 milliard de dollars. Je ne vois pas de grandes barrières à l’entrée dans cette industrie et c’est un des risques importants de la thèse de l’investissement. Je pense cependant que la position dominante de UGE dans son marché actuel offre un certain confort. Également, un marché total en forte expansion devrait offrir de nombreuses opportunités à tous les joueurs de l’industrie.

Selon la présentation aux investisseurs, UGE est actuellement le numéro 1 au Canada pour les installations solaires commerciales de petite et moyenne envergure (je n’ai cependant pas trouvé de données fiables pour le prouver). En avril dernier, l’entreprise a consolidé son plus proche concurrent en achetant une participation de 60% dans Carmanah Solar Power Corp ( CSPC). En juin 2017, UGE a fait l’annonce qu’elle exerçait son option pour acheter les 40% restants de CSPC, ce qui aboutit à une possession de 100%. En plus du Canada (principalement l’Ontario), UGE a une forte présence dans le nord-est des États-Unis et tente également de développer le marché des Philippines.

Opportunité de marché

Comme vous pouvez le voir dans le graphique ci-dessous, le prix par watt de l’énergie solaire a diminué régulièrement au cours des trois dernières décennies. Lorsque UGE a commencé il y a environ 8 ans, l’entreprise payait $4,00/watt pour les panneaux solaires alors qu’il en coûte maintenant $0,37/watt, une baisse de plus de 90%.

Source: présentation aux investisseurs de UGE

Le prix de l’énergie solaire est devenu très attrayant dans certains marchés où UGE est présent parce qu’il est maintenant moins cher que le réseau électrique. Auparavant, les entreprises souhaitaient installer des systèmes solaire (ou d’autres formes d’énergie verte) afin de démontrer leur bonne volonté en tant que citoyens corporatifs, mais ils se rendaient compte qu’il n’était pas économiquement viable de le faire. Ce qui commençait par une soumission de quelques millions de dollars se terminait généralement par un contrat de quelques centaines de milliers de dollars au mieux. Lorsque UGE a commencé à installer des systèmes solaire, la taille moyenne d’un projet était de $100,000 à $150,000 alors que c’est maintenant environ $1M en moyenne. Les économies d’énergie proposées par UGE incitent les clients à maximiser la taille de leurs projets.

En termes de concurrence, le marché commercial est très fragmenté. Les 3 premiers joueurs en Amérique du Nord représentent 10-15% du marché tandis que dans le marché résidentiel, les 3 premiers joueurs représentent ~ 75% du marché. SolarCity (acheté par Tesla - NASDAQ: TSLA) est actuellement la plus grande entreprise sur le marché résidentiel américain. La raison pour laquelle ils ont eu tant de succès et une adoption aussi rapide est que les prix de l’électricité sont plus élevés dans le domaine résidentiel, ce qui rendait les économies plus importantes pour les clients, même avec des coûts de panneaux solaires plus élevés par le passé. L’autre raison pour laquelle le marché commercial est plus fragmenté est que les projets commerciaux doivent être personnalisés davantage. Les projets résidentiels sont généralement très standards d’une maison à l’autre, permettant plus de volume et ouvrant la porte à plus d’investisseurs institutionnels désirant déployer des capitaux pour le financement de ces projets. Le secteur commercial aux États-Unis est pénétré à moins de 1%, laissant beaucoup de place à l’expansion.

Management

L’entreprise a été fondée par le PDG Nick Blitterswyk avec 2 investisseurs passifs (membres de sa famille) qui sont représentés au conseil d’administration. Nick est un ancien actuaire qui avait une passion pour les énergies renouvelables. Il a lancé l’entreprise lorsqu’il a vu une opportunité dans l’industrie éolienne décentralisée. Malheureusement, ce secteur ne connut pas le succès escompté mais Nick a fait preuve d’opportunisme en pivotant l’entreprise vers l’énergie solaire en 2013.

J’ai rencontré Nick à deux reprises au cours des 8 derniers mois et il m’apparaît comme quelqu’un d’intelligent, de passionné et d’authentique. Je crois qu’il a appris de ses insuccès antérieurs et est maintenant prêt à transformer UGE en un succès commercial.

Carnet de commandes

À chaque trimestre, l’entreprise dévoile le montant de son carnet de commandes. Celui-ci est composé de 2 volets:

  • Les projets confirmés: UGE a reçu une confirmation écrite du client, généralement sous forme de lettre d’intention. Il peut prendre 1 à 3 trimestres avant qu’un projet confirmé passe au stade de projet sous contrat.

  • Les projets sous contrat: UGE a signé un contrat officiel et une cédule de déploiement a été mise en place. Les projets sous contrat débutent généralement dans les semaines ou mois suivant la signature et sont habituellement complétés à l’intérieur de 12 mois.

En date du 31 mars 2017, le carnet de commande de UGE s’élevait à $31.6M, qui comprenait $11.1M de projets sous contrat et $20.5M de projets confirmés. Suite à ce dernier rapport, UGE a annoncé un contrat d’environ CAD $20M avec Peterborough Solar Projects Corporation, le plus important contrat de son histoire. Un contrat de $3.2M a également été signé avec Philippine Spring Water Resources Inc. Finalement, l’acquisition de Carmanah Solar Power Corp (CSPC) incluait probablement quelques projets en cours et sous contrat, mais il est difficile d’en estimer l’ampleur pour l’instant. Au total, j’estime que le carnet de commande de UGE se situe entre $50M et $55M.

Structure d’actions et performance financière

Voici un aperçu de la structure d’action de l’entreprise. Veuillez noter que j’ai ajusté les derniers chiffres officiels disponibles afin d’inclure le plus récent financement.

Les bons de souscription spéciaux sont détenus par les 3 fondateurs de l’entreprise. Ils sont exerçables en 2017 gratuitement sur une base 1 pour 1 à condition qu’au moins 20% des actions de l’entreprise après conversion soient détenues par des actionnaires publics. Selon toute vraisemblance, ils seront exercés.

Le tableau ci-dessous montre un aperçu des résultats financiers pour l’EF2016 ainsi que mes prévisions pour l’EF2017 et l’EF2018 (je vous conseille de cliquer sur l’image pour l’agrandir):

À première vue, la croissance des revenus peut sembler agressive mais c’est déjà sur la bonne voie puisque l’entreprise a annoncé une croissance des revenus de 903% au T1 2017 ($5.5M). Voici comment je décortique ma prévision pour l’EF2017:

  • Revenus actuels du T1 2017: $5.5M
  • Projets sous contrat: $11.1M
  • Acquisition de Carmanah (selon le PDG, l’entreprise générait ~$10M/année de revenus et UGE en aura possession pour 3 trimestres en 2017): $7.5M
  • Le contrat avec Philippine Spring Water Resources: $3.2M
  • 25% des projets confirmés ($20.5M) qui seraient convertis en revenus: $5.1M
    Total: $32.4M

Je n’ai pas inclus le contrat de CAD $20M récemment annoncé puisque je ne suis pas certain s’il contribuera aux revenus de 2017. Cela dit, il se pourrait bien que certains de ces revenus soient enregistrés en 2017 et le reste en 2018.

Au niveau des marges brutes, l’objectif de la compagnie est d’atteindre 23%. J’ai plutôt modélisé 21% en 2017 et 22% en 2018 pour être un peu plus conservateur. La hausse des dépenses d’opérations sera principalement causée par l’acquisition de Carmanah. On m’a assuré que le niveau de revenu que j’ai modélisé était réalisable sans ajouts majeurs de nouveaux employés.

Pour l’EF2018, l’objectif de l’entreprise (selon la présentation aux investisseurs) est d’atteindre un «run-rate» de $100M de revenus d’ici la fin de l’année, ce qui implique un T4 2018 de $25M en revenus. Bien que je crois que cela pourrait se produire, j’ai une fois de plus préféré être conservateur et j’ai modélisé 50% de croissance des revenus et 50% de croissance des dépenses d’opérations.

Finalement, je tiens à préciser que UGE recherche activement pour des acquisitions potentielles mais je n’en ai pas tenu compte dans mes estimations puisque les paramètres de ces acquisitions sont trop flous à l’heure actuelle.

Évaluation

Avec un nombre d’actions en circulation ajusté de 45,814,308 actions (en incluant les bons de souscription spéciaux et les RSUs qui seront exercés gratuitement) et un prix de l’action de $0.58, la capitalisation boursière de UGE est de CAD $26.57M, ou USD $20.93M. La dette totale est de USD $4.28M et je ne considère pas que l’entreprise possède de l’encaisse excédentaire. Tout ceci place la valeur d’entreprise ajustée à USD $25.21M.

En se basant sur mes estimations, le titre se transige présentement à un ratio VE/BAIIA (en anglais «EV/EBITDA») de 10.5x pour l’EF17 et de 6.2x pour l’EF18. Je trouve cela très peu dispendieux pour une entreprise avec ce profil de croissance (259% de croissance des ventes l’année dernière et en voie de réaliser 500%+ cette année). Je m’attend à ce que le marché demeure quelque peu sceptique tant que l’entreprise n’aura pas clairement démontré que les résultats sont au rendez-vous. Si UGE est capable d’exécuter efficacement et profitablement son carnet de commande, je crois que le titre a un potentiel de rendement exceptionnel au cours des 12 prochains mois.

Principaux risques

  • Peu d’avantages compétitifs évidents, tels que des technologies ou techniques brevetées.
  • Pas d’historique de profitabilité. Même si le carnet de commandes est bien rempli, il y a un risque d’exécution. Si les coûts n’ont pas bien été estimés lors des soumissions sur les projets, il se pourrait que les marges brutes soient plus basses que prévues au final.
  • Le gouvernement américain étudie présentement un litige quant à l’importation des panneaux solaires aux États-Unis. L’enjeu est très important puisqu’une taxe pourrait être imposée sur les panneaux importés, ce qui ferait grimper les coûts de manière significative et mettrait un frein à la demande pour l’énergie solaire pendant quelques années. À noter que la majorité des revenus de UGE proviennent du Canada, mais un recul du marché américain pourrait nuire à la croissance à court/moyen terme de l’entreprise. Pour plus de lecture sur le sujet: The Government is Moving Forward With Suniva’s Solar Trade Case et Suniva and SolarWorld Trade Dispute Could Halt Two-Thirds of US Solar Installations Through 2022.
  • De manière générale, l’industrie solaire nord-américaine dépend encore de l’intervention des gouvernements (subventions et tarifs préférentiels pour l’installation de systèmes solaires). Cette dépendance est de moins en moins importante mais représente toujours un risque qui est difficile à quantifier.
  • Le 24 mars 2017, UGE et une filiale (celle qui a été vendue en septembre 2016) ont été nommés dans une poursuite pour rupture de contrat et fraude en lien avec une commande d’éoliennes. Le montant total réclamé dépasse les $2,5M. La direction de UGE croit qu’elle a été nommée à tort et qu’elle finira par réussir à se défendre. Le PDG m’a mentionné que UGE International et ses filiales actuelles n’ont jamais fait affaires avec le demandeur, car la transaction a eu lieu avec l’ancienne filiale éolienne. De plus, le montant de la commande en question était de seulement $75,000. Comme il est encore très tôt dans le processus, UGE n’a pas enregistré de provision au bilan.

Conclusion

UGE International présente certainement un profil plus risqué que la majorité de mes investissements. Cependant, je suis d’avis que le potentiel de risque/rendement est très favorable au prix actuel. J’ai initié une position raisonnable et je vais ajouter si je suis satisfait des résultats et de l’exécution au cours des prochains trimestres.

Divulgation: Je détiens une position dans UGE composée d’actions (UGE.V) et de bons de souscription à $0.48 (qui sont transigés publiquement sous le sigle UGE.WT.V).


#2

Beau travail Mathieu.

Une excellente thèse bien décrite.

À combien se vend les warrants ?


#3

Merci pour les bons mots!

TMX Money - Uge International Ltd wt 24June2018


#4

UGE Reports Second Quarter 2017 Financial Results

  • Revenue for the quarter grew more than 5X to $6.3 million, the highest in UGE’s history, while gross margins increased to 19%.
  • UGE posted positive adjusted EBITDA for the first time, recognizing $12,000 in the second quarter of 2017.
  • At the end of the quarter, UGE’s backlog was $47.9 million, representing confirmed projects the Company expects to build over the next 12-18 months, up $16.3 million from March 31, 2017.

Belle croissance des revenus et premier trimestre de BAIIA positif (ajusté pour les frais d’acquisition de CSPC). De ce côté je suis satisfait.

Le carnet de commandes est maintenant à USD $47.9M, dont $12.4M de projets sous contrat et $35.5M de projets confirmés. En se basant sur ces chiffres, il se pourrait que l’entreprise n’atteigne pas ma prévision de revenus pour l’exercice fiscal 2017, mais les perspectives sur 12-18 mois sont toujours très positives.

La poursuite de $2.5M (que j’avais identifiée dans les risques de la thèse d’investissement) a été conclue, pour un montant de seulement $30,000. Cependant, il semble maintenant y avoir une nouvelle poursuite de $79k par rapport à l’ancienne filiale d’éoliennes. Ce n’est pas un montant significatif mais je n’aime pas voir 2 poursuites en quelques mois par rapport à cette filiale.

En terminant, les ‘‘unbilled revenues’’ (inclus dans les comptes à recevoir) ont augmenté considérablement ce trimestre (de $0.91M à $3.42M). Ceci signifie probablement que l’entreprise a enregistré des revenus sur une base de % complété sur certains projets. Il sera important de garder un oeil la dessus au cours des prochains trimestres, puisque les marges brutes pourraient être affectées si l’entreprise n’a pas enregistré les revenus proportionnellement aux coûts restants sur ses projets.

Divulgation: Je détiens des actions et des bons de souscription à $0.48.


#5

Nous sommes bien heureux de recevoir UGE International à l’occasion de notre Cocktail 5à7 le 26 septembre prochain.

Le PDG, Nick Blitterswyk, est un des plus faciles d’approche que je connaisse. C’est une belle occasion de venir en apprendre plus sur l’entreprise et lui poser des questions!


#6

Le CEO de UGE.V a envoyé un communiqué par courriel aux investisseurs. Pour ceux qui ne sont pas inscrits et que ça intéresse :

Good Morning,

After a busy Summer flooding your inbox with new project announcements, which resulted in 50% backlog growth from Q2 over Q1, the team has been busy ramping up deployment and working with clients, old and new, to further expand our reach.

Although most of our revenue comes from Canada, the USA, and the Philippines, we selectively complete work outside these markets as well. For example, we were the first company to build commercial solar projects in the Turks & Caicos.

After this year’s awful hurricane season, climate change should be at the front of everybody’s minds. Transitioning to clean energy is one of the most important parts of lessening our impact, and can play an important role in resiliency, as well. Greentech Media touched on this when they reviewed the devastation caused throughout the Caribbean. In particular, they highlight that the solar projects in the Turks and Caicos - ones we engineered and built for the local utility, Fortis - remained operational throughout the two hurricanes that hit the country.

More broadly, the industry continues to rapidly expand and innovate. Arguably no one covers the sector better than BNEF. Its founder, Michael Liebreich, gives an annual “state of the industry” presentation which is always worth watching. Here is the latest from September:

A discussion dominating the industry right now is “Section 201”. In essence, within the US, a bankrupt foreign-owned solar manufacturer filed a seldom-used trade petition asking for trade protection against international manufacturers. The background is too complex to address here, but the industry is taking the threat of new tariffs in the US market seriously. A final ruling is expected near the end of the year.

Most importantly, how would Section 201 US tariffs affect UGE?

      • The US accounts for roughly 30% of our revenue and would be the only market negatively impacted. As the supply/demand equation shifts, we would expect prices to fall outside the US, benefiting the majority of our business. This market diversification is an important part of our strategy, helping us ride the “solar coaster” and come out on top while single-market competitors fall behind.

      • The maximum tariff under Section 201 is 50%. Since Section 201 is so seldom used there is little precedent on how this is calculated. However, by our analysis, even when applying a maximum tariff, we could see pricing in early 2018 that is roughly in line with pricing available in the US market today (due, in part, to panel prices inching up in recent months). Panels represent about 35% of project costs, and as other costs have continued to decline we believe that the vast majority of US opportunities in front of us would still pencil even with the maximum tariff (while hoping, of course, for one lower than the maximum).

      • As the case progresses there are increasingly active rumors about settlement discussions which could be highly positive for the industry. What is often lost in the industry’s rapid growth is that panel prices are already artificially higher than they should be based on specific tariffs already charged in many western markets.  

We will be watching and engaging in the deliberations as they progress and will share any important updates.

Lastly, as Q4 kicks off we’d be remiss not to mention that our Q3 results are anticipated for mid-November. We look forward to sharing our continued progress.

Thanks as always,
Nick

Nick Blitterswyk
CEO, UGE International
investors@ugei.com


#7

Notes sur ma rencontre avec Nick Blitterswyk (CEO) le 22 septembre à Chicago:

  • UGE agit à titre de contracteur principal sur ses contrats. Par la suite, tout le travail de construction est donné à des sous-contracteurs à un prix défini à l’avance. Ceci réduit donc le risque de dépassement des coûts pour UGE.
  • Le contrat de CAD $20M annoncé il y a quelques mois devrait débuter au cours du T4 2017 (en cours présentement) et s’étaler jusqu’au T3 2018 environ. La marge brute sur ce contrat devrait être un peu plus basse que les contrats typiques de UGE (entre 10% et 20%, contrairement à 20-25% habituellement).
  • Le backlog actuel est un bon aperçu des revenus à venir en 2018 (~$48M USD).
  • Les dépenses d’opérations sont présentement d’environ $4.8M USD par année et ce chiffre pourrait grimper vers les $6M USD en 2018.
  • L’objectif de l’entreprise pour l’exercise fiscal 2018 est d’atteindre $4M USD de BAIIA.
  • Les coûts fixes les plus importants lors d’un projet sont les panneaux solaires (25-30%) et l’installation (25-30%). Le coût variable/imprévu le plus important est la connexion avec le réseau électrique.

Divulgation: Je détiens une position.


#8

*à noter que c’est l’ajout annuel de capacité de production solaire à travers le monde et non la capacité de production totale


#9

UGE Helps Large Toy Manufacturer in the Philippines Fight Rising Electricity Prices with Solar Energy


#10

UGE Announces Second Community Solar Project in New York City

Contrat d’environ USD $1.2M.


#11

UGE Signs Contract with Peterborough Utilities to Build 15 Solar Projects

Le contrat avec Peterborough annoncé en juin dernier est maintenant officiellement signé. La valeur du contrat est passée de CAD $20M à $16M. Dans la lettre aux investisseurs que j’ai reçu par courriel, Nick mentionne que la réduction de $4M est principalement reliée à des travaux à très faibles marges qui ont été refliés au client. Le profit brut de UGE ne devrait pas vraiment être affecté par cette réduction.

Également, un analyste chez Haywood a initié la couverture de UGE ce matin avec un prix-cible de $1.00. Ceux qui veulent le rapport, laissez-moi savoir en message privé!


#12

UGE Expands Presence in Alberta, Announces New Solar Carport Project with Audi Dealership


#13

UGE Expands Reach in the Northeast USA, Announces Three New Solar Projects in Greater Boston

Nouveau contrat d’une valeur de $1.45M USD.


#14

UGE Announces Release Date for Third Quarter 2017 Financial Results and Conference Call

Toronto, Ontario–(Newsfile Corp. - November 17, 2017) - UGE International Ltd. (TSXV: UGE) (OTCQB: UGEIF) (“UGE” or the “Company”), a leader in renewable energy solutions for the commercial and industrial sector, will release its third quarter 2017 financial results on Wednesday, November 22nd, 2017 before market open.

UGE has scheduled a conference call for analysts, hosted by UGE’s CEO, Nick Blitterswyk, and CFO, Jimmy Vaiopoulos, starting at 10:00am EST on November 22nd, 2017. You may join this conference call by dialing: 1 (866) 297-6395, Canada/US Toll Free, and confirmation number: 46034824.

For a full list of available local and international freephone telephone number, click here.

You will be able to access UGE’s Q3 2017 financial results and an audio recording of the conference call on UGE’s corporate website at https://www.ugei.com/financial-filings.


#15

UGE Reports Third Quarter 2017 Financial Results

Revenus de US $5M et BAIIA ajusté négatif de US $499k. Marge brute de 16%, ce qui est encore loin de la cible de 20-23% mentionnée par le PDG.

Il semble y avoir eu des problèmes avec un sous-contracteur durant le trimestre, ce qui aurait retardé certain projets.

Avec ces résultats, je me rends compte que la thèse d’investissement prends plus de temps à se concrétiser que mes prévisions au départ. C’est malheureusement souvent ce qui se produit dans les microcaps. Je crois toujours au potentiel à long terme mais il semble que le titre aura peu de momentum pour encore quelques mois.

Divulgation: Je ne détiens plus d’actions de UGE. Bien que ma thèse d’investissement soit légèrement remise en question (du moins, à court terme), la raison de la vente est le besoin de liquidités et ce n’est pas en lien avec les fondamentaux de l’entreprise.


#16

Des résultats très décevant.

J’attendais de voir les résultats du trimestre pour prendre une position maintenant ou attendre.

Je vais attendre un ou 2 autres trimstres


#17

UGE will be profitable next year, Haywood says


#18

J’ai déjà étudier une compagnie qui commençait à faire de l’installation de panneaux solaires avec une nouvelle division. Malgré les belles promesses et la place de plus en plus grande qu’occupera ce type d’énergie dans le futur, je ne pense pas que ce soit un bon investissement à court terme. Les installateurs ont tendance à ne pas respecter les délais d’installation de plusieurs mois (dans le résidentiel du moins) et le nombre de contrats annulés à cause de cela est très significatif. J’ai donc tendance à croire que les problèmes avec leur sous contracteur pourraient se répéter. Malgré la forte baisse des coûts des matériaux (tant que les USA ne mettent pas de tarif sur les panneaux solaires chinois) je préfère évité cette industrie pour l’instant


#19

Par curiosité, quelle compagnie?


#20

Crius Energy (KWH-U)