SSG.V - Sigma Industries inc


#61

À surveiller., la pression est à la hausse sur le titre de Sigma,


#62

Les ventes de camions class 8 au mois de janvier on atteint le plus haut niveau depuis 2006
New truck orders are the highest they’ve been since 2006.


#63

Ca va faire bcp de planchers en composite a fabriquer pour Sigma si cest des Nova bus que la STM achete…!


#64

Invitation aux médias - Conférence de presse - René Matériaux Composites


#65

René Matériaux Composites prend le virage de l’industrie 4.0 en implantant une chaîne de production automatisée

Région de la Chaudière-Appalaches : projet d’investissement de 10,5 millions de dollars
SAINT-ÉPHREM-DE-BEAUCE, QC, le 23 mars 2018 /CNW Telbec/ - Le gouvernement du Québec attribue, par l’entremise du programme ESSOR, un prêt sans intérêt de 3,5 millions de dollars à l’entreprise manufacturière innovante Sigma Industries pour soutenir l’implantation d’une chaîne de production automatisée au sein de l’usine de fabrication de pièces en composite de sa filiale René Matériaux Composites, située à Sainte-Clotilde-de-Beauce, dans la région de la Chaudière-Appalaches. Ce projet de modernisation, évalué à 10,5 millions de dollars, permettra la création de 38 emplois.
La vice-première ministre, ministre de l’Économie, de la Science et de l’Innovation et ministre responsable de la Stratégie numérique, Mme Dominique Anglade, et le député de Beauce-Sud et adjoint parlementaire de la ministre de l’Économie, de la Science et de l’Innovation, M. Paul Busque, en ont fait l’annonce aujourd’hui.
Citations :
« Pour assurer la transition du Québec vers l’industrie 4.0, notre gouvernement s’est engagé à soutenir davantage les entreprises qui, comme Sigma Industries et sa filiale René Matériaux Composites, optent pour l’adoption de technologies novatrices dans leurs démarches de croissance et d’innovation. Ce projet constitue d’ailleurs un bel exemple d’intégration de la robotisation et de nouvelles technologies numériques au sein du secteur manufacturier innovant au Québec. »
Dominique Anglade, vice-première ministre, ministre de l’Économie, de la Science et de l’Innovation et ministre responsable de la Stratégie numérique
« Depuis près de quarante ans déjà, René Matériaux Composites met son expertise reconnue mondialement au profit de la fabrication de pièces en composite, tout en restant constamment à l’affût des nouvelles technologies. Aujourd’hui, nous sommes donc fiers de l’aider à réaliser un projet d’investissement stratégique et prometteur qui aura des retombées économiques considérables à Sainte-Clotilde-de-Beauce et à Saint-Éphrem-de-Beauce, notamment au chapitre de la création d’emplois. »
Paul Busque, député de Beauce-Sud et adjoint parlementaire de la ministre de l’Économie, de la Science et de l’Innovation
« Entreprise phare de la région de la Chaudière-Appalaches, René Matériaux Composites est en mesure de réaliser des contrats hautement spécialisés liés à la fabrication de pièces moulées en composite destinées notamment à l’industrie du transport. C’est donc avec enthousiasme que nous l’appuyons dans l’implantation d’une chaîne de production automatisée, laquelle lui permettra de devenir encore plus compétitive à l’échelle internationale. »
Dominique Vien, députée de Bellechasse, ministre responsable du Travail, ministre responsable de la région de la Chaudière-Appalaches et leader parlementaire adjointe du gouvernement
Faits saillants :
Fondée en 1977, l’entreprise René Matériaux Composites est une filiale de Sigma Industries, qui se spécialise notamment dans la fabrication de pièces en composite et en plastique moulé, lesquelles sont destinées aux industries du transport, de la construction, de l’agriculture et de l’énergie.
Le programme ESSOR vise à appuyer, dans une perspective d’accroissement de la compétitivité et de la productivité, de création d’emplois et de développement durable, les projets d’investissement réalisés au Québec.
Le gouvernement du Québec a mis 825 millions de dollars à la disposition des entreprises, à même les fonds propres d’Investissement Québec et le Fonds du développement économique, afin de soutenir l’essor du secteur manufacturier innovant sur l’ensemble du territoire québécois.


#66

Dans le communiquer anglophone émis vendredi passé, on souligne que l’investissement est rendu nécessaire suite à l’annonce du contrat annoncé en décembre dernier.
Sigma Industries ready to begin modernization project

Ce contrat m’intrigue énormément, un contrat qui pourrait rapporter jusqu’à 9 millions supplémentaire annuellement. Selon moi ça doit être un véhicule qui va être vendu massivement. Selon mon hypothèse, je crois que le nouveau client est GM, selon ce que j’ai trouvé avec l’aide Google, Navistar va développer conjointement avec GM le nouveau Chevrolet Silverado 4500HD, 5500HD et 6500HD.
Cabs For 2019 Silverado Medium Duty Trucks To Be Built At Navistar Body Shop
Ce dernier communiqué à été émis le 22 mars dernier, Navistar est un client de longue date de Sigma et comme on peut voir sur les photos, le capot du camion est fait entièrement en composite. Cette hypothèse est purement spéculative de ma pars mais elle est fortement plausible.


#67

ça serait vraiment super. J’ai hate de voir de bons résultats suivre! :slight_smile:


#68

Sigma earns $360,000 in Q3 fiscal 2018


#69

Rien à se lancer sur les murs mais j’aime voir qu’ils vont ouvrir leur usine pour le nouveau contrat au usa parce qu’ils manquent de main d’œuvre dans leur coin et ça coûte cher sur les marges…

On est à 10x les earnings de 2017 sans compter le nouveau contrat 2018. C’est bien! Il y a le risque d’exécution s’ouvrir une nouvelle ligne de production qui me stress un peu mais au prix actuel je peux bien leur laisser du temps .


#70

je suis d’accord, c’est une longue shot celui là. je lui laisse aussi sa chance.


#71

Pret de 3.5M$ du gouvernement du Québec a Rene Matériaux Composites, appartenant à SSG, pour l’impantation d’une chaine de production automatisée (Virage industrie 4.0).

http://www.fil-information.gouv.qc.ca/Pages/Article.aspx?aiguillage=ajd&type=1&idArticle=2603232534

Concept né en Allemagne en 2010, l’industrie 4.0 symbolise l’entrée de l’industrie mondiale dans sa quatrième révolution industrielle. Elle recouvre dix innovations technologiques, telles que l’automatisation, l’Internet des objets et l’intelligence artificielle, qui répondent à trois enjeux clés : meilleure compétitivité de l’actif, flexibilité face à la demande et régionalisation de la production. Aujourd’hui, la majorité des pays industrialisés ont amorcé la transition vers l’Industrie 4.0 pour répondre à ces enjeux spécifiques et prospérer. Il est ainsi devenu indispensable pour les entreprises du secteur manufacturier québécois de prendre efficacement ce virage. http://www.ccmm.ca/fr/nouvelles/blog_pourquoi-le-virage-vers-l-industrie-4-0-est-il-si-important-pour-nos-entreprises-manufacturieres/


#72

Communiquer de Nova Bus cette semaine
Nova Bus satisfaite du lancement d’un important plan d’intégration d’autobus électriques au Canada


#73

Je suis surpris par le volume de transaction dernièrement, aujourd’hui TD à acheté le ask jusqu’à $0.68, il y à un mur $0.69 Le titre à touché un haut de 52 semaines.
ssg2


#74

Après vérification cette semaine, Nova Bus à remporté un appel d’offre dans l’état de New York pour 14 autobus initialement et pouvant aller jusqu’à 85 autobus d’ici la fin du contrat.


Mais ce contrat est relativement petit comparé à l’annonce qui venait de Toronto annoncé cette semaine.
TTC to purchase 1,000 new buses, refurbish close to 700 vehicles
Comme je l’avais déjà posté auparavant Nova Bus semble avoir une longueur d’avance sur New Flyer
Procurement Authorization – Purchase Four Hundred Forty (440) Low Floor Clean Diesel City Buses

Il y aussi la ville de New York qui à annoncé cette semaine une transition vers une flotte de 5000 autobus à 100% zero-emission électrique. Reste à savoir quel compagnie va remporté ce contrat.
The New York Metropolitan Transportation Authority announced that it will transition its 5,000+ bus fleet to 100 percent zero-emission electric buses.


#75

Juste mentionner que le calendrier de production de Nova Bus est complet pour 2018 tel qu’écrit dans cet article…

LES AUTOBUS RISQUENT DE NE PAS SUFFIRE
TRAVAUX DU REM SUR LA LIGNE DEUX-MONTAGNES
24 Heures Montréal7 May 2018ZACHARIE GOUDREAULT zacharie.goudreault @quebecormedia.com
« La semaine, le matin et le soir, c’est certain que le matériel roulant est utilisé au maximum de sa capacité. […] On n’a pas vraiment de marge de manoeuvre », a reconnu la porte-parole de l’autorité régionale de transport métropolitain (ARTM), Fanie Saint-pierre.
L’ARTM, qui chapeaute les sociétés de transport en commun du Grand Montréal, n’a toutefois pu confirmer si des autobus seront loués ou achetés prochainement.
« Il faut en acheter »
Dès la fin juin, ce sont deux départs en matinée et un en soirée sur la ligne de Deux-montagnes qui seront annulés en semaine, puis un segment complet de la ligne la plus achalandée du réseau sera fermé toute la semaine à partir de 2020 pour construire les nouvelles stations du REM.
« Ça prend des véhicules. Les sociétés de transport, leurs véhicules sont bondés aux heures de pointe. Ça veut dire que des véhicules, il n’y en a pas beaucoup. Il faut en commander, il faut en acheter », a déclaré la professeure en études urbaines à l’université du Québec à Montréal et ancienne présidente-directrice générale de l’agence métropolitaine de transport de 1996 à 2004 Florence Junca-adenot.
Une centaine d’autobus
À partir de 2020, environ 15 000 usagers de la ligne de Deux-montagnes pourraient se tourner vers des autobus pendant chaque période de pointe en semaine.
« Si tu mets 50 personnes par autobus, ça fait 300 voyages, donc ça te prend une centaine ou plus d’autobus [en tenant pour acquis que chaque autobus effectuerait plusieurs voyages par jour] », a analysé le président de l’organisme Trajectoire Québec, François Pépin, qui note que très peu d’autobus sont actuellement disponibles aux heures de pointe.
À titre indicatif, aux heures de pointe du matin et du soir, environ 1400 autobus de la STM sont sur la route.
Étant donné que les quelque 440 autobus restants se retrouvent au garage pour des travaux d’entretien, ils ne pourraient donc pas être mobilisés sur la route, a noté le conseiller aux affaires publiques de la STM, Philippe Déry.
Alors que le fournisseur Nova Bus a indiqué par courriel que son calendrier de production est déjà complet pour l’année 2018, Mme Junca-adenot estime que le temps presse pour planifier les prochaines options de transport à mettre en place pendant les travaux du REM.
« Il ne faut pas faire ça la veille du moment où l’on ferme [la ligne de Deux-montagnes] », a-t-elle illustré.


#76

Sigma Industries acquiert une usine au Tennessee


#77

Vidéo de la cérémonie de l’annonce d’aujourd’hui avec un entrevue avec Denis Bertrand CEO à la fin, beaucoup d’information pertinante


#78

merci @midard. c’est du brute avec des longueurs mais les minutes 32-38 offrent un bon survol des perspectives.


#79

300 bus supplémentaires à la STM - NOVA BUS OBTIENT LE CONTRAT


#80

Volvo confirme aujourd’hui les commandes pour Nova Bus, la division autobus de Sigma n’a pas à s’en faire pour les prochaines années.

Volvo receives largest ever order for hybrid buses
June 12, 2018

Volvo Buses’ North American subsidiary, Nova Bus, has received an order for 497 hybrid buses from the transit authorities in Quebec in Canada. This is the single largest order for hybrid vehicles for the Volvo Group to date. The order encompasses an option for a further 1,028 vehicles. Deliveries will take place 2020-2025.
With a total of more than 5,500 electrified buses sold world over (4,000 under the Volvo brand and 1,500 under the Nova Bus brand excluding the new order), Volvo Buses is one of the world leaders in the fast-expanding market of electrified buses. The company’s subsidiary, transit bus manufacturer in North America Nova Bus, has now been awarded the collective contract for Quebec’s transit authorities coordinated by ATUQ (Association du transport urbain du Québec).
The 5-year contract, covering the period from 2020 to 2024, calls for the delivery of 497 40-foot hybrid buses LFS HEV (Hybrid Electric Vehicles), making it the largest order in Nova Bus history to date. The order also encompasses an option for a further 1,028 vehicles to the transit authorities serving Quebec’s nine largest cities.
“We are very proud of this recognition of our electromobility offering and the largest order to date for electrified vehicles to the Volvo Group. The order underlines the strong relationship that ATUQ, Nova Bus and Volvo have developed over the years. Our company’s vision is to support cities meeting the urban challenges of air quality, congestion and noise by shifting to sustainable public transport. It is very encouraging to be a partner of the province of Quebec on this journey” said Håkan Agnevall, President Volvo Buses.