QIS-V - Quorum Information Technologies Inc


#21

J’ai rencontré le PDG de Quorum ce matin à Calgary, à la suite de l’assemblée générale des actionnaires. Voici quelques notes:

  • Le revenu récurrent moyen par concessionnaire est de $3,000/mois, ce qui est environ 30-40% moins cher que la compétition.

  • Les deux principaux compétiteurs sont CDK Global et Reynolds and Reynolds. Ils possèdent ensemble environ 70% des parts de marché.

  • La majorité des dépenses en R&D servent à développer des intégrations avec des nouveaux manufacturiers (OEM). Il y a également une refonte de l’application mobile.

  • L’intégration avec les manufacturiers constitue une solide barrière à l’entrée puisque ça peut prendre 3 à 7 ans avant de développer les relations et la crédibilité nécessaire avec un manufacturier. Le coût pour s’intégrer avec un manufacturier est d’environ $500,000.

  • Acquisition d’Autovance: Au départ, Quorum était un revendeur de la solution Autovance, celle-ci étant intégrée dans le Xsellerator. Les ventes allaient tellement bien et la solution était tellement supérieure à la compétition que Quorum a eu peur qu’un compétiteur achète Autovance. Pour des raisons stratégiques, Quorum a donc décidé de passer à l’action rapidement.

  • L’entreprise est toujours activement à la recherche de nouvelles opportunités d’acquisitions. Il pourrait s’agir d’un plus petit compétiteur ou bien d’une technologie / module que Quorum n’a pas encore développé et qui s’inscrit dans la vision stratégique de l’entreprise.

  • Le coût d’acquisition d’un nouveau client (concessionnaire automobile) est d’environ $25,000. À $3,000 de revenus moyens par mois, le ‘‘payback’’ est de 8-9 mois.

  • Plus belle opportunité de croissance organique présentement: vendre plus de services aux clients existants de l’entreprise.

  • Marché américain: Quorum désire s’attaquer de plus en plus à ce marché, mais de manière méthodique. Il semble que la crédibilité soit très importante dans cette industrie. Si personne ne connaît Quorum, il est difficile de faire changer à un concessionnaire des processus qui sont critiques pour lui.

Bien intéressant comme rencontre. J’aime bien la haute proportion de revenus récurrents et le fait qu’il est très difficile pour un client de changer de solution une fois qu’il l’a adopté. Les revenus sont donc de très haute qualité.

Du côté négatif, je ne vois pas un fort potentiel de croissance. Il semble que le cycle de vente est long et ça peut prendre des années avant d’établir sa crédibilité dans un nouveau marché (US par exemple).