PTE.V - Pioneering Technology Inc


#262

Déçu de l’entendre. Ça démontre bien les risques d’investir dans des compagnies en croissance à la Bourse. Le sentiment du marché peut parfois atteindre des extrêmes, autant vers le haut que vers le bas.

C’est important de faire une bonne recherche pour comprendre les risques et aussi essayer d’évaluer ce que le marché incorpore dans les prix. Parfois, en faisant l’exercice, on se rend compte que certains titres sont évalués à la perfection ou de façon très optimiste.

Je reste confiant que PTE et LTE vont se relever, mais ça pourrait être long (ex: DAP.U).


#263

Je suis en baisse de 70% aussi et c’est la plus grande participation dans mon portefeuille. Pas encore de panique mais les résultats sont très décevants. Est-ce que quelqu’un a accès à Kevin et à l’équipe? Nous devons savoir quelles sont les perspectives réelles pour 2018/2019 au-delà de la rotation dans le rapport de gestion. Pourquoi le gros contrat est-il retardé à plusieurs reprises? Heureusement, ils ont remboursé leur dette de sorte qu’il ne cherche pas à laide d’une situation de trésorerie.

Si quelqu’un peut parler à Kevin / équipe, veuillez suggérer une conférence téléphonique pour que les investisseurs puissent poser des questions.


#264

je suis parfois également coupable de ne pas suffisamment étaler le risque mais il faudrait idealement éviter de deternir des positions de plus de 15-20% dans son portefeuille. ca fait moins mal quand un ou des titres faiblissent de façon importante.


#265

Je tente d’organiser un appel avec Kevin la semaine prochaine, je vous tiendrai au courant si j’ai des nouvelles.

Selon la dernière mise-à-jour de SmallCap Discoveries, une lettre d’investissement qui couvre le titre, ils ont parlé à Kevin après la publication du T2 et il n’y avait pas grand chose de nouveau par rapport à ce qui est écrit dans le rapport de gestion.

À suivre!


#266

Grey Swan - Pioneering Technologies: Part 1

PTE a aussi été profilé dans une lettre d’investissement (Nick Hodge’s Early Advantage) jeudi avec une recommandation d’accumuler jusqu’à $0.25. Je crois que Nick Hodge a quand même beaucoup de membres et ça pourrait expliquer la hausse du titre ces deux derniers jours.


#267

Après réflexion, j’ai profité de la hausse pour vendre mes parts.
Je trouve que le ‘‘moat’’ de cette entreprise n’est pas assez solide.
Pour le SmartBurner, je pense qu’à l’avenir les manufacturiers de four électrique vont eux-même développer leur propre solution… Après tout on parle que d’un sensor de température.
Même scénario pour le safe T sensor, je trouve qu’avec un prix de liste de 60$ (selon leur site web) la valeur ajoutée n’est pas justifiée vs 50-250$ le prix d’un four micro-onde. Au pire, le customer sera prêt à payer plus cher une brand reconnue avec un four à micro-onde avec une solution intégrée.


#268

J’ai réussi à parler avec Kevin Callahan cet après-midi (il n’est pas facile à rejoindre!). Je suis très satisfait de la mise-à-jour. Ce que je retiens principalement:

  • Le cycle de vente via des distributeurs est plus long parce qu’il faut éduquer les vendeurs. Il a répété à plusieurs reprises: ‘‘It’s short-term pain for long-term gains’’

  • Au niveau fondamental, rien n’a changé au niveau de la compagnie ni dans l’industrie. L’opportunité est toujours aussi grande et Kevin bâtit l’entreprise pour le long terme, pas pour répondre aux attentes trimestrielles des investisseurs.

  • Il est toujours aussi confiant que PTE va connaître une forte croissance au cours des années à venir.

Je vous partage plus de notes lorsque j’aurai le temps!


#269

Merci Mathieu, c’est très apprécié.


#270

Voici mes notes complètes:

  • Le cycle de vente via des distributeurs est plus long parce que ceux-ci n’ont pas la même motivation / sentiment d’urgence que PTE pour accélérer les ventes.

  • L’avantage des distributeurs est que PTE bénéficie d’une énorme force de vente et d’un immense pipeline de clients potentiels. C’est un sacrifice à court terme (quelques trimestres en dessous des attentes) pour des gains substantiels à long terme selon Kevin.

  • Le SmartBurner a été inclus dans le catalogue de vente de tous les distributeurs en mars dernier. PTE a réaligné ses ressources de ventes afin de mettre l’emphase sur l’éducation et le support des distributeurs.

  • PTE travaille avec une agence marketing pour préparer le lancement des ventes au détail du SmartBurner sur le marché américain. L’objectif est d’être sur les tablettes au début 2019.

  • SmartRange (partenariat avec Innohome): Les projets-pilotes ont été très satisfaisants avec des universités et le produit sera lancé à grande échelle sous peu. Ceci ouvre un marché complètement nouveau pour PTE, c’est-à-dire les fours à dessus en céramique.

  • Changement au standard UL: Toujours pas de nouvelle technologie qui s’est qualifiée selon le nouveau standard. Afin d’avoir passé tous les tests à temps pour avril 2019, un manufacturier doit commencer les procédures vers la fin de cet été au plus tard. Nous aurons donc potentiellement des nouvelles à ce moment sur les technologies qui pourraient compétitionner.

  • Kevin croit que certains manufacturiers vont juste cesser de produire des fours à serpentins parce que c’est une petite partie de leur chiffre d’affaires. D’autres pourraient remplacer leurs fournisseurs de serpentins par PTE et acheter directement des SmartBurners pour inclure sur les nouveaux fours.

  • Kevin rappelle également que même si l’opportunité de vendre à un manufacturier ne se concrétise pas, le marché du usagé représente des milliards de dollars.

  • PTE travaille au développement de nouveaux produits ainsi que certains partenariats (similaires à celui avec Innohome je suppose). Il semblait très excité à propos des nouveaux produits mais ne pouvait pas donner aucuns détails.

  • L’entreprise déménage dans un nouvel immeuble qui sera plus grand mais pas excessivement plus cher. Le déménagement devrait être complété en août.

  • Au niveau des employés, Kevin n’entrevoit pas de besoins supplémentaires à court terme. Il est satisfait de son équipe actuelle.

  • Encaisse excédentaire: Kevin regarde certains opportunités d’acquisitions. Il veut également continuer d’investir dans le développement de nouveaux produits. Encore une fois, il semblait très excité lorsqu’il parlait de développement de produits, mais sans toutefois vouloir donner de détails. Il ne considère pas un rachat d’actions parce qu’il veut investir l’encaisse pour générer de la croissance.

  • Ventes d’un initié (Richard Adair): M. Adair lance une nouvelle compagnie et avait besoin d’argent. Il a vendu plusieurs titres, pas juste PTE. Kevin a décidé de lui prêter de l’argent afin qu’il n’ait plus besoin de continuer de vendre ses actions. Donc ce n’est pas du tout lié avec sa conviction envers l’entreprise et si j’ai bien compris, les ventes devraient cesser.


#271

Merci Mathieu,

C’est rassurant de voir la thèse initiale inchangé.

La patience est de mise


#272

Les parties 2, 3 et 4 de l’analyse ont été publiées:

Part 2

Part 3

Part 4


#273

Comment quelqu’un peut parler du cycle d’adoption des technologies et de PTE dans le même article?

Le produit ne sera pas pertinent dans 10 ans, et ils n’ont pas atteint le Product/marketing fit.

Je veux investir dans des entreprises où la demande tire l’entreprise, pas celles où l’entreprise doit convaincre de l’utilité du produit.

C’est un peu dure comme analyse, j’en conviens. C’est un des trucs de Buffet: dès qu’il voit quelque chose qu’il n’aime pas, il cesse ses recherches. Personnellement, je commence par la vision long terme (10x), et je ne la vois pas ici.


#274

Pourquoi ça ne marche pas pour toi à long terme?


#275

Limiter la température avec un four à induction ne devrait pas être un problème, et pour les fours traditionnels, 200$ c’est 2-4x plus que le prix d’un four usagé.

Les autres bénéfices comme avoir une température égale et économiser sur l’électricité ne sont pas des incitatifs suffisants pour amener vers un achat. Voir la thèse Jobs to be done: un produit ou service doit permettent aux consommateurs de progresser.

Je vois le même frein avec les autres produits que PTE veut commercialiser, comme pour un micro-ondes.

"After decades of watching great companies fail, we’ve come to the conclusion that […] What they really need to home in on is the progress that the customer is trying to make in a given circumstance—what the customer hopes to accomplish. This is what we’ve come to call the job to be done."

Sur le sujet je recommande Competing Against Luck, écrit par l’auteur de Innovator’s Dilemma. (Mieux écrit que l’article de HBR)


#276

Je suis plutôt d’accord avec toi la-dessus. Bon je verrais potentiellement certains fabiquants considérer acheter les droits intellectuelles, bien que je ne sois pas convaincu qu’il ne puissent arriver avec des solutions a l’interne, mais je doute que les solutions PTE soient adoptées en masse (i. e. si j’avais 100 cuisinieres a mettre a niveau j’essayerais de negocier avec un fabricant pour de nouvelles cuinieres, qui rencontreraient les normes, plutôt que d’acheter des kits de conversion, qui en plus du coût unitaire, implique des frais de main-d’œuvre pour effectuer la conversion etc).

Je me trompe possiblement, et PTE est peut être voué à un bel avenir, mais je préfère mobiliser mes ressources sur des entreprises qui présentent des modèles d’affaires qui m’inspirent plus (i. e. IPA, SSG, LTE, PNG, BEW etc) même si certaines ont, également, toujours leurs preuves à faire.


#277

Bénéfices: Protéger des vies et des actifs de valeur.

Le client final (l’utilisateur) n’agit pas nécessairement de façon rationnelle puisque la probabilité d’occurrence d’un feu est relativement faible. Par contre, le résultat lui peut être très coûteux en vies et en $.

Je fais davantage confiance aux propriétaires ou gestionnaires d’immeubles multi-logements, collèges, universités, hôtels/motels avec cuisinières, etc., et à leurs assureurs, pour réaliser la plus-value d’adopter le SmartBurner.

Éventuellement, il y aura une réglementation pour tous les types de fours (afin de protéger l’utilisateur final contre lui-même) et PTE travaille à développer/commercialiser des solutions pour chaque type.

À long terme, l’entreprise pourrait ajouter des produits complémentaires qu’elle peut commercialiser dans les mêmes canaux de distribution. Par exemple, des solutions pour prévenir les dégâts d’eau.

J’aime le fait d’investir à contre-courant dans une entreprise solide financièrement, en train d’investir dans sa croissance future et dont la mission est de sauver des vies.


#278

Un point intéressant amené par Quimp par contre: C’est vrai que le prix de vente peut être un facteur. Particulièrement avec l’arrivée de la nouvelle réglementation en avril 2019.

Je soupçonne que cela a ralenti / retardé les décisions d’achat de plusieurs clients. Même si pour l’instant PTE semble avoir le seul produit qui respecte la nouvelle réglementation, peut-être que certains préfèrent attendre de voir si ça ne sera pas tant plus cher d’acheter des fours neufs que de modifier ses fours usagés.


#279

Évidemment que la mission est noble et que c’est un énorme bénéfice pour la société! Je suis même d’accord qu’acheter maintenant n’est pas une erreur vu le prix.

Ce n’est simplement pas ce que je recherche en fonction de ma thèse d’investissement. Personnellement, je regarde certains types de risque.

1er risque à surmonter: product-market fit (PMF)
2e risque à surmonter: risque technique ou d’exécution
3e risque à surmonter: distribution (ex. ventes ou atteindre une masse critique dans une place de marché)

Investir dans un risque technique est idéal. Si quelque chose est difficile à faire et valuable, et qu’on a la bonne équipe pour réussir, alors l’entreprise qui finit par adresser ledit risque offre un potentiel convexe. C’est un risque qui en vaut la chandelle.

Investir dans une entreprise qui n’a pas encore atteint le PMF est loin d’être idéal. Quand tu dois pousser ton produit, plutôt que d’avoir un marché qui le tire, chaque jour tu es à contre-courant. Dans cette situation, j’attendrais avant d’investir. Le management aura toujours une explication pour des ventes retardées, but it doesn’t matter si les clients ne sont pas excités.

Les entreprises qui n’ont pas encore trouvé un canal de distribution scalable ont tout un défi devant elles. Elles sont à surveiller de près. Pour dire à quel point c’est un aspect sous-estimé, le pitch deck de Shopify avait 1 slide montrant un tableau avec 4 sources de trafic différentes qui généraient un ROI positif. Distribution is hard.

Je pense que c’est un bon lense pour analyser les retombées potentielles d’une entreprise.

Dans ma connaissance actuelle de PTE, elle n’a pas atteint le PMF. Dans cette situation, il serait trop tôt pour investir dans la croissance ou développer de nouveaux produits. Règle du pouce: Get to PMF asap or pivot.


#280

Les préoccupations que j’ai également sont:

  1. Clauses grand-pere. je doute que tout le monde soit forcé a changer ou mettre a niveau leurs cuisinières du jour au lendemain. Dans certains cas les lois de s’appliqueront qu’aux nouvelles cuisinières, dans d’autres il y aura probablement une periode de grace d’une couples d’années, le temps qu’une suite de solutions deviennent disponibles.

  2. Solutions des fabriquants. Je vois mal LA solution se résumer à PTE. Au mieux ils pourront être achetés ou vendre les droits sur leur solution mais je doute que les solutions se resument a celle proposée par PTE. Le besoin est la mère de l’invention. Si les normes l’exigent, les solutions viendront. Ca ne veux pas dire que PTE n’offre pas de potentiel. Simplement qu’il n’est possiblement pas aussi élevé qu’on pourrait l’espérer.

Mais ce ne sont la que les impressions de quelqu’un qui n’est pas très familier avec le secteur. Alors le potentiel est possiblement plus élevé que ce que j’entrevois.


#281

U.S. Insurer for Multifamily & Affordable Housing to Provide Annual Premium Discounts for Installation of Pioneering’s SmartBurner™

Millers Mutual to provide a 5 percent annual discount for customers that install SmartBurners

Millers Mutual now marketing this offering to its members

MISSISSAUGA, ON, July 23, 2018 /CNW/ - Pioneering Technology Corp. (TSXV: PTE) (OTC: PTEFF), (“Pioneering” or the “Company”), a technology company and North America’s leader in cooking fire prevention technologies and products is pleased to announce a partnership with Millers Capital Insurance Company (“Millers Mutual”). Effective immediately, Millers Mutual will offer its customers that install or have previously installed SmartBurner in all apartment units of a building an annual 5 percent insurance premium discount.

Pioneering Technology Corp. (CNW Group/Pioneering Technology Corp.)

Millers Mutual, based in Harrisburg, Pennsylvania, is a regional property and casualty insurer serving commercial policyholders in multifamily housing, affordable housing, and commercial real estate in Pennsylvania, Delaware, Maryland, Ohio, Virginia and Washington D.C., through a network of independent insurance agents.

“Partnering with Pioneering Technology in this way is consistent with Millers Mutual’s commitment to securing high-quality and valuable non-insurance, niche-specific products and services for our customers at a lower-than-market cost,” said Sharrod Parker, Risk Services Leader. “These products are proactive risk management tools meant to benefit our customers on a day-to-day basis.”

Pioneering CEO Kevin Callahan said, “Partnering with progressive insurers like Millers Mutual is a strategic focus for our Company. Millers is the third N.A. multifamily housing insurance provider to offer premium discounts to their customers who install our SmartBurner product and we are currently working on other partnerships. Together with marketing relationships we have created within the N.A. brokerage community we are helping bring even more value to our customers by accelerating the time to payback and their return on investment.”

According to the National Fire Protection Association statistics, cooking fires are responsible for 74% of multi-family housing fires annually and also the leading cause of cooking fire related injuries. Pioneering’s product solutions including its best-selling SmartBurner with patented temperature limiting control™ (TLC) technology helps prevent cooking fires before they start.

About Pioneering Technology Corp.: Pioneering Technology is an “energy smart” technology company and North America’s leader in innovative cooking fire prevention technologies and products. Our mission is simple: To help save lives and property from the number one cause of household fire – cooking fires. We do this by engineering and bringing to market energy-smart solutions that make consumer appliances safer, smarter, and more efficient. Our patented cooking-fire prevention products address the multi-billion-dollar problem of cooking fires. According to the National Fire Protection Association, stovetop cooking is the number one cause of household fire and fire injuries in North America. Pioneering’s patented temperature limiting control (TLC) technology is now installed in over 250,000 multi-residential housing units across North America without a single cooking fire being reported, delivering peace of mind and a solid return on investment for its customers. Pioneering’s proprietary cooking fire prevention solutions include Safe-T-element, SmartBurner, SmartRange, RangeMinder & Safe-T-sensor and are suitable for the majority of the more than 140 million stoves/ranges and over 140 million microwave ovens in use throughout North America. For more information, visit www.pioneeringtech.com.

This news release contains certain forward-looking statements that reflect the current views and/or expectations of the Company with respect to its performance, business and future events. Such statements are subject to a number of risks, uncertainties and assumptions. Actual results and events may vary significantly.

The TSX Venture Exchange Inc. has neither approved nor disapproved the contents of this press release

SOURCE Pioneering Technology Corp.