Forum

LOY.V - Loyalist Group Ltd

Loyalist Group Limited (LOY.V)
Current Price: $0.425
Market Cap: $65.15M
Outstanding Shares Basic: 153.29M

Présentation:
Loyalist Group Limited («Loyalist») est une entreprise qui est propriétaire et exploitant d’établissements d’enseignement de l’anglais comme langue seconde et de programme de formation de carrière. Les établissements sont situés dans les grandes villes canadiennes suivantes : Toronto, Vancouver, Victoria et Halifax. Le groupe exploite présentement 25 campus sous différentes bannières acquises au cours des dernières années. Entre 2011 et 2014 Loyalist s’est porté acquéreur de 16 écoles. Loyalist veut se positionner comme le leader de l’industrie dans le domaine de l’éducation international au Canada, principalement par le biais des acquisitions passés et futurs ainsi que par la consolidation de ses opérations.

Opportunités :
Il s’agit encore d’un secteur très fragmenté avec beaucoup de joueurs. La majorité des compétiteurs sont de petites entreprises privées qui n’ont pas suffisamment de capital pour considérablement croitre leurs activités et devenir public. Ainsi, Loyalist peut se démarquer en développant sa marque de commerce qui est déjà bien réputé et connu dans le milieu. Certains des campus ont ainsi été renommés afin de profiter de la réputation des marques de commerce les plus enviables et convoitées par les élèves. La compagnie veut maximiser les revenues et la profitabilité en créant des synergies entre les différentes unités d’opérations acquises au cours des dernières années. J’estime à environ 10% la part de marché canadienne au niveau des cours d’anglais comme langue seconde pour Loyalist (60M$ sur un marché d’environ 600M$ selon statistique canada).

Loyalist tente aussi de développer des nouvelles opportunités d’affaires. Ils sont présentement à tester un programme pilote de résidence pour étudiant sur le campus. Au 30 septembre 2014, la compagnie avait 204 espaces de vie pour héberger des étudiants. Le but est d’ajouter environ 50 espaces par trimestre. Cette initiative a généré des revenus modeste de 255K$ dans le dernier trimestre, mais démontre la volonté de la direction à maximiser les revenus potentiels. Ces logements sont loués car Loyalist ne possède aucun immobilier. Loyalist travaille aussi sur un programme de franchise. Les franchises sont disponibles hors du Canada pour ainsi tenter de récolter des revenus pour des étudiants résidants à l’étranger. Au 30 septembre 2014, il y avait 4 licences en place avec des frais initiaux de 100K$ et des royautés de 5-20% (revenus très modeste en 2014).

La principale opportunité de croissance pour Loyalist demeure sa stratégie d’acquisition. La compagnie a été extrêmement agressive depuis 2011 avec 16 acquisitions, mais ne semble pas vouloir diminuer la cadence. En novembre 2014, Loyalist a signé une entente de financement de 18.5M$ dont 3,5M$ en marge de crédit et 15M$ pour financer des acquisitions. Les dernières acquisitions ont été réalisées pour des ratios Prix d’achat/Revenus entre 0,5-1 ou 5X l’EBIDA. On pourrait ainsi s’attendre à une augmentation des revenus de 15-20M$ pour 2015 si une acquisition significative est réalisé avec les fonds (15M$). Le taux d’intérêt négocié est de prime plus 1,25-1,75% dépendamment du ratio dette/EBITDA. Ce taux est très agressif et démontre de la confiance de la part de l’institution financière. Finalement, je pense qu’avec des taux aussi bas, le financement par dette est beaucoup plus avantageux pour les actionnaires que l’émission d’actions. Ce qui fut le cas par le passé ou à plusieurs reprises les actionnaires ont étés dilués.

Événements récents
En novembre 2014, Loyalist a procédé à l’acquisition d’une agence de recrutement basé en Corée du Sud (Uhak). Uhak à générer des revenus de 10,3M$ en 2013 et un profit net de 1M$. Loyalist prévoit tirer des profits de 2M$ de cette acquisition dès la première année. Cette firme place pour 40M$ de frais d’inscriptions dans différents établissements. Le prix d’acquisition est de 8,1M$ dont 5,3M en cash et 2.8M$ seront payés en émettant 5,384,615 action à 0,52$. Cette acquisition a donc encore dilué la capitale action de l’entreprise. Toutefois, 2,2M de ces actions sont en fiducie pour une période allant jusqu’à 24 mois.

Le 12 janvier 2015, Loyalist annonce l’acquisition de Kim Okran, une deuxième firme de recrutement en Corée du Sud. Cette dernière à des revenus de 4,7M$ et un EBITDA de 0,9M$ en 2013. Elle place pour 20M$ en frais d’inscriptions. Uhak était le plus important joueur en Corée du Sud alors cette acquisition renforce la présence de Loyalist dans ce pays très important au niveau mondial pour le nombre d’étudiant pour l’anglais comme langue seconde. L’acquisition s’est fait avec un montant de 3,9M$ en comptant et une balance de 1,4M d’actions émises à un prix de 0,52$. Il est important de noter que 75% de ces actions ne seront pas émises avant 12 mois.

Ces acquisitions permettent à Loyalist de se développer verticalement. Ceci devrait à la fois augmenter les revenus d’inscriptions et diminuer les frais d’acquisitions de nouveaux étudiants. En effet, il semble que de 20 à 30% des revenus d’inscriptions aux écoles d’anglais comme langue seconde sont versés à des agences de placements. En poursuivant les acquisitions d’agences de recrutement, Loyalist vise autant à créer des synergies qui réduiront les coûts d’exploitation des établissements scolaires et augmentera les revenus.

Certain se demande probablement pourquoi la Corée du Sud. Selon les études, le pays qui fournit le plus grand nombre d’étudiant canadiens pour l’apprentissage de l’anglais comme langue seconde est la Corée du Sud avec plus de 22,000 étudiants ou 15%. Suivi de près par le Japon (14%), l’Arabie Saoudite (13%), le Brésil (12%) et la Chine (10%).

Résultats
Revenus de 19,6M$ au Q3 2014, profit net de 1,9M$ et BPA de 0,012 dilué. Pour les 9 mois au 30 septembre 2014, le BPA est de 0,032. Comparativement à 0,024 pour les 9 mois de 2013.

Important de souligner les frais d’acquisition d’entreprise aux résultats qui s’élèvent à 2,3M$ (1,3M$ en 2013) pour les 9 mois. Ces frais représentent 0,015$ par action. Ainsi le BPA ajusté serait de 0,055 en éliminant ces frais non récurrent pour 9 mois. Si on assume que Q4 ne générera aucun BPA car historiquement Q4 est le trimestre le moins rentable chez Loyalist, on obtient un BPA ajusté de 0,055 pour 12 mois. Avec un ratio conservateur (pour une entreprise en croissance) de 10X le P/E l’action se transigerais à 0,55. Ce qui représente une croissance d’environ 30% du titre à sa valeur actuel de 0,425.

Il y a environ 10% de la croissance des revenus qui est de source organique. La balance de la croissance découle des acquisitions. Variation de 90% versus Q3 2013 pour les revenus. Croissance des revenus depuis 5 ans de 5,514%.

Au niveau du bilan : peu de cash en encaisse, 231K$. Toutefois le Q3 est plutôt difficile côté cash-flow dû à la saisonnalité de l’encaissement des frais d’inscriptions. Ce qui explique 1,8M$ cash utilisé dans les opérations.

Working Cap de 4,3M$ et avec l’entente bancaire signé, aucun problème de financement à prévoir pour subvenir au besoin de liquidité pour les mois à venir.

Analyse
L’action m’intéresse principalement car elle se transige présentement très près de son niveau de support. Celui-ci semble être entre 0,40 et 0,42. Depuis septembre 2012 le titre n’a jamais descendu plus bas que ce niveau de support. Le titre a été quelques mois en 2013 et 2014 aux alentours de 0,65-0,70. Depuis Mai 2014, le titre est très volatile se transigeant entre 0,42 et 0,50 avec quelques pointes autours de 0,55.

Le titre de Loyalist obtient de bon volume moyen d’environ 390K par jour. Le titre est suivi par Fabrice Taylor du President’s Club ainsi que par des analystes. Loyalist a aussi été classé au 3ieme rang des PROFIT 500. Tous ceci contribuent à faire de Loyalist un titre qui est déjà très visible par les investisseurs et relativement liquide. Il y a aussi quelques articles sur seeking Alpha.

J’ai de la misère à justifier que LOY.V se transige encore dans les bas .40 avec le potentiel et le niveau de risque relativement faible selon mon analyse. En effet, le marché est en croissance la compagnie viens de signer une entente de financement de 18,5M$ et les gestionnaires ont démontré une bonne capacité à intégrer rapidement les nouvelles acquisitions. En plus, le marché n’est pas susceptible d’être affecté en cas de récession étant donné la nature des cours qui sont enseignés.

Ma cible pour 2015 est de 0,70-0,80 basé sur des acquisitions par endettement sans dilution importante de capital et une croissance organique soutenus par les synergies des dernières acquisitions ainsi qu’une consolidation des activités afin de réduire les frais d’exploitations. Contrairement à d’autres titres qui sont suivi sur Espace Micro-cap et qui ont le potentiel de faire des rendements supérieurs à 100% sur 1an mais qui sont plus risqué, je crois que LOY.V peu facilement procurer un rendement de 40%-50% avec un niveau de risque que je juge plus faible.

Disclosure : Je suis long LOY

4 J'aimes

Belle présentation MaximeT
Je crois que 2015 sera assez tranquille côté acquisition. Il leur reste environ 6 millions de marge de financement pour grossir. J’espère qu’ils vont continuer d’acheter des agences pour l’instant à cause du fort potentiel de profitabilité qu’ils procurent avec l’intégration verticale. Il n’y a rien de plus rentable que d’augmenter le ratio professeur/élèves pour l’instant. Il pourrait probablement augmenter de 50% les revenus d’inscriptions sans trop déclencher de dépenses additionnels. En 1 an ils ont multiplié leur revenu par 4. Loyalist croit intégrer les acquisitions plus complexe en 15 mois. Si c’est le cas, dès Janvier 2015 leurs gros achats en 2013 seront intégrés et SEC pratiquement lui ci.

J’ai espoir que 2015 sera l’année des résultats !

Merci Maxime pour ton analyse très détaillée. LOY est un favori de plusieurs amateurs de microcaps et je suis content de voir que quelqu’un l’a profilé sur notre forum.

Good job!

Loyalist selon vous ?

The Presidents Club ?@clubresearch 8h hours ago
New write up sent to subscribers today stock up on big volume - join now to get the best #research #cashflow #EBITDA companies

Oui on voit un article sur President Club posté aujourd’hui, malgré que le lien ne fonctionne pas :wink:

C’est le mot ‘‘new’’ qui me fait croire que ce n’est pas LOY. Ca fait un bout que Fabrice recommende LOY à ses membres. À moins qu’il a fait un refresh de son idée.

Volume de 7.5M hier et le titre à transigé aussi haut que .57. On va voir si sa va tenir cette fois-ci. Effectivement sa semble être un article du president’s club :

1 J'aime

Confirmé sur le forum de l’entrepreneur boursier:

Fabrice Taylor sera à BNN aujourd’hui…voici le courriel reçu de The President Club:

Loyalist (LOY.V) is a stock the market loves to hate. It’s a great example of the importance of a CEO playing nicely with the Street, and that has not happened here. However, I spoke to Andrew Ryu about this and he seems to have found religion. I have also tried to get some traders and institutional brokers involved and they seem quite willing to do it. Plus, Mr. Ryu told me they are proceeding aggressively with the student housing business. I think the stock will bounce back soon. It’s trading at half the valuation of its peers, and that can’t last forever. The acquisitions of two agencies has the potential to create massive earnings surprises. BUY.

2 J'aimes

Bon article sur seekingalpha:

http://seekingalpha.com/article/2860286-loyalist-group-ltd-starting-to-get-noticed-as-vertical-integration-strategy-comes-together

Annonce ce matin que les activités de résidence pour étudiants feront l’objet d’un spin-off:

http://www.marketwired.com/press-release/loyalist-to-spin-off-housing-business-tsx-venture-loy-1989747.htm

1 J'aime

Belle opportunité pour initié une position a .42

La compagnie a annoncé un nouveau placement privé aujourd’hui pour 7M$ sans fixer le prix. Ils vont faire cela au marché. L’incertitude et la dilution ne font pas bon ménage.

Je ne suis pas impressionné par le management jusqu’à présent. Ils avaient promis pas de nouveau financement par équité et nous y voilà encore…

1 J'aime

Les derniers ‘‘moves’’ étaient bullish et celui ci nous ramène à la case départ !.

Par contre chaque fois que LOY s’est donné du capital , une acquisition a suivi. J’espère c’est dans cette pensée la dilution et que ce sera du genre très rentable comme les agences.

Je suis aussi déçu par le management. Il annonce un spin-off la semaine passé sans aucun détail concret. Maintenant, il annonce un placement privé avec des intentions plutot vague : “The Company anticipates that the proceeds of the Offering will be used for general working capital purposes and the funding of potential acquisitions.”

J’aurais préférer que le management se concentre à bien intégrer les acquisitions récente et créer des synergie intéressante afin de controler les coût et stabiliser les opérations.

Bien hate de voir ce que les prochaines semaines nous réserve!

1 J'aime

http://finance.yahoo.com/news/loyalist-appoints-shant-poladian-division-120000008.html?soc_src=mediacontentstory&soc_trk=tw

Ouch! Les résultats annuels de Loyalist sont maintenant sur SEDAR et ce n’est pas joli…

Ca semble pas être l'année des Résultats 2015 finalement mais plutot d'une restructuration !

Bien content de ne plus être actionnaire ce matin !

Je vais faire belle figure avec mon choix de Micro cap 2015 :slight_smile:

Destruction de capital

Je me demande comment se sentent ceux qui ont achetés dans le placement privé du 17 mars dernier. Ils devaient s’attendre (du moins je l’espère) à des résulats un peu plus solides pour l’année 2014.

Je me questionne aussi quant aux ‘‘Finder’s fee’’ qui se sont élevés à 700k $ + 1.7M actions.

Le tout pour lever 9.75M $ à travers 24.5M actions. On dirait que je ne suis pas surpris qu’ils aient fait cette émission AVANT la date limite de remise des E/F annuels et la présentation de cesdits résultats.

http://www.marketwired.com/press-release/loyalist-group-limited-completes-offering-of-common-shares-tsx-venture-loy-2001334.htm