KLS.TO - Kelso Technologies Inc


#1

Prix au marché: 6.50$
Nombre d’actions en circulation / diluées: 44.5M / 47.4M

##Description de la compagnie##

Kelso Technologies Inc. (KLS.V) (« Kelso ») est un innovateur dans le secteur des équipements de service pour wagons-citernes, lesquels sont utilisés pour le chargement, le déchargement et le confinement de matières dangereuses durant le transport. Leur gamme de produits actuellement sur le marché comprend la soupape de décharge de pression externe (External Pressure Relief Valve - EPRV), le trou d’homme Kelso Klincher (Kelso Klincher manway - KKM) et le système de tubes d’éduction Kelso Tiger Tube (KTT). Le pipeline de produits en développement et en processus d’obtention de brevet comprend notamment une soupape de sortie de fond (Bottom Outlet Valve - BOV) et une soupape de décharge à vide (Vaccuum Relief Valve - VRV).

Les produits de Kelso représentent « la meilleure technologie » sur le marché pour les composantes de wagons-citernes et ils le resteront pour plusieurs années. L’industrie des wagons-citernes change très lentement car c’est une industrie régulée et dominée par un groupe restreint de manufacturiers peu favorables aux nouvelles technologies, ce qui signifie que cela pourrait prendre de nombreuses années à de potentiels nouveaux entrants sur le marché pour forger les relations d’affaires nécessaires pour concurrencer Kelso. En plus de tous les autres obstacles à surmonter pour un nouvel entrant (obtenir le statut de fournisseur de l’Association of American Railroads (AAR), atteindre la conformité réglementaire, etc. ), la position dominante de Kelso est bien protégé par le fait que les nouveaux produits requièrent un essai de service de 2 ans sans anicroches avant d’être approuvés. C’est pour ces raisons que la compagnie a pris près de 20 ans avant de faire sa place dans l’industrie. C’est aussi pourquoi le design des SPDE et des trous d’hommes n’ont pas changé en 50 et 100 ans respectivement.

##Description des produits et avantages##

Soupage de décharge de pression externe (2,000$): Cette soupape de décharge de pression est montée à l’extérieur et a une conception globale plus simple rapport aux vannes plus vétustes. L’avantage se situe au niveau de l’entretien et du temps d’inspection plus courts dû à la simplicité du design et l’interaction diminuée avec les produits chimiques corrosifs.

Le trou d’homme Kelso Klincher (3,000$): C’est ce produit qui offre le plus d’économies aux manufacturiers de wagons-citernes. Les vieux trous d’hommes ont plusieurs boulons, habituellement jusqu’à 8, et il y a des fuites régulièrement. Les fuites des boulons de trous d’hommes sont un sérieux problème et chaque fuite est sujette à une pénalité de 5,000$. Le produit de Kelso n’a qu’un seul boulon. Il offre également un temps de chargement et de déchargement significativement plus rapide, ce qui constitue un autre avantage économique.

##Marché – Opportunités##

Les opportunités sont énormes pour Kelso ; je tiens à mettre l’emphase sur ce point. Le premier marché que la compagnie cible est évidemment les wagons-citernes pour le transport sur rail et ils sont rapidement en train de le monopoliser. En 2014, ils ont déjà capturé plus de 50% du segment des soupapes de décharge de pression. Avec le KKM qui vient juste d’être commercialisé au troisième trimestre 2014 et la BOV dont l’introduction sur le marché est prévu en 2015, Kelso pourrait aussi monopoliser ces segments respectifs. En 2014, 24,000 wagons-citernes ont été construits. En 2015, ce nombre sera d’environ 36,000 et j’estime que Kelso peut saisir 75% des ventes de EPRV. Dans le futur, la stratégie est d’offrir en combo la EPVR, le KKM et la BOV pour 8,000$.

La prochaine opportunité sur laquelle la compagnie peut capitaliser est la remise à neuf de vieux wagons-citernes. Comme plusieurs s’en doutent déjà, une nouvelle règlementation sera annoncée sous peu pour assurer l’entretien du parc de wagons-citernes. Cette réaction des autorités fait suite aux récents déraillements de train, dont celui à Lac-Mégantic qui a fait 47 morts à l’été 2013. Même s’il s’agit d’une opportunité unique, cela prendra plusieurs années pour remettre à neuf le parc estimé de 90,000 wagons-citernes. Considérant les larges parts de marché de Kelso auprès des manufacturiers, nous pouvons assumer qu’ils devraient répéter ce succès sur le marché des remises à neuf.

Le dernier marché, que Kelso va développer à partir de cette année, est celui des camions-citernes pour le transport routier. Ce qui est très intéressant par rapport à cette opportunité, c’est qu’il s’agit d’un marché non-réglementé et 4x plus important que celui du transport sur rail (les camions ont plusieurs trous d’homme alors que les wagons n’en ont qu’un). Les industries non-réglementées sont plus facilement pénétrables, spécialement dans le présent cas où il y a plusieurs petits joueurs (industrie fragmentée). Considérant le succès de Kelso dans l’industrie ferroviaire, cela devrait les aider à percer ce nouveau marché. Adapter leurs produits pour les camions-citernes est un processus simple qui nécessite seulement de modifier les dimensions des produits et non de les réinventer.

##Management##

Tel que mentionné précédemment, Kelso a pris près de 20 ans avant de faire sa place dans l’industrie des wagons-citernes. Cela est partiellement la conséquence de ne pas avoir pu compter sur une équipe de direction optimale. Ils avaient besoin d’un vétéran de l’industrie comme Neil Gambow pour approcher les manufacturiers de wagons-citernes. C’est qui est intéressant à propos de M. Gambow, c’est qu’il était précédemment le président de Midland Manufacturing Corp. (une division de Dover Corporation et compétiteur direct de Kelso). Il a démissionné de son poste de haute direction dans une firme valant plusieurs milliards de dollars afin de devenir le chef de l’exploitation (Chief Operating Officer ou COO en anglais) chez Kelso à l’époque où l’entreprise ne valait que quelques millions. À mon avis, cela est un témoignage énorme sur la supériorité de leurs produits. Notons que la contribution de James Bond, Président-Directeur-Général (PDG), et Richard Lee, directeur financier (Chief Financial Officer ou CFO en anglais), a aussi été cruciale. Ils se sont principalement occupés des décisions d’allocations du capital et ont fait un excellent travail. Globalement, le management détient environ 10% des actions de la compagnie.

##Situation financière de l’entreprise##

En date d’aujourd’hui, la compagnie détient plus de 8M$ en encaisse et n’a aucune dette à son bilan. Les marges d’opérations sont solides avec une marge nette supérieure à 20% (après avoir ajusté pour les frais non-récurrents d’inscription aux bourses TSX et AMEX) et des marges brutes de plus de 50%. La compagnie devrait faire 24M$ de ventes en 2014 après avoir enregistré 17M$ de revenus au cours des 9 premiers mois de l’année. Je n’ai aucun doute qu’ils pourront atteindre cette cible étant donné la croissance trimestrielle séquentielle solide et la contribution nouvelles des ventes de KKM. J’estime que la compagnie va faire 0.12$ par action en 2014 après ajustements pour i) les frais d’inscription non-récurrents de 300,000$ pour le TSX et 100,000$ pour l’AMEX et, ii) la perte sur change de 257,000$, une charge hors trésorerie.

##Risques##

  1. Difficulté pour Kelso à pénétrer le secteur du transport routier étant donné la non-réglementation (malgré la supériorité des produits de Kelso, les compagnies de transport pourraient quand même choisir des produits concurrents car ils sont moins chers ou étant donné les relations d’affaires passés avec les fournisseurs établis dans ce marché).

  2. Si un accident ferroviaire ou routier se produit et que les produits de Kelso étaient utilisés sur le ou les wagons-citernes, l’efficacité des produits pourraient être remises en question. Dans un scénario encore plus pessimiste, une enquête pourrait être ouverte sur la fiabilité des produits. De tels cas pourraient affecter grandement la réputation de l’entreprise, en particulier le dernier cas, et aussi ouvrir la porte à des dommages et intérêts dans des poursuites civiles.

  3. Contraction du multiple d’évaluation si la croissance est moins rapide qu’anticipée

##Conclusion##

Même si l’évaluation actuelle de l’entreprise semble riche selon le ratio Cours-Bénéfice d’environ 50, je dois exprimer mon désaccord. La compagnie va doubler ses ventes et son bénéfice net en 2014 seulement, et avec le pipeline de produits pour 2015, les parts de marché en croissance et l’opportunité au niveau des remises à neuf, je suis d’avis que la croissance va s’accélérer. J’ai acheté mes premières actions de Kelso à 1.05$ et je peux vous affirmer que le management a toujours rempli ses promesses depuis. Pour ces raisons, je recommande l’achat de Kelso au prix actuel.

Dilvulgation: Long KLS.TO


#2

Merci Matthew pour ta contribution au blogue et au forum! C’est en partageant notre diligence raisonnable et notre recherche ensemble que nous pourrons tous améliorer nos rendements boursiers.

Pour ceux qui serait tenté d’imiter Matthew, nous sommes ouvert à publier directement sur le blogue (en plus du forum) les meilleurs idées de nos membres. Cependant, comme vous le savez, l’équipe d’Espace MicroCaps est très sélective et il faut que ce soit un titre que nous aimerions acheter en ce moment. Kelso fait partie de cette catégorie restreinte!


#3

@Invested: Quelle est ton analyse technique de la charte de KLS?


#4

Belle chart! J’aimerais bien voir un weekly close haut dessus de la resistance d’ici trois semaines maximum. Ceci confirmerait une autre run du titre… et vice-versa…
De plus, sur l’analyse weekly on voit que le 30WMA est un support majeur et la semaine dernière il a été testé mais il n’a pas été breaké. Même chose pour le support, bon signe!
Donc en conclusion, plusieurs éléments sont favorable pour que le titre break la resistance sous peu!

PS : en ce moment, le risque relié à l’entrée en position semble être relativement faible à ce niveau.


#5

Salut Matthew, je viens de passer très rapidement par dessus les E/Fs, ne trouves tu pas que le prix à payer est plutôt élevé pour une compagnie qui va générée environ, selon tes estimations, 0,12BPA pour 2014.
En ce moment le TTM PE est environ de 59, le titre me semble ‘‘stretched’’ non?


#6

As-tu soustrait l’encaisse excédentaire dans ton calcul du ratio Cours-Bénéfice pour obtenir 59 ?


#7

Je crois que le P/E est juste. Pour les compagnies qui sont evaluees base sur un multiple des profits, il faut considerer le taux de croissance et la capacite de croissance. Dans ce cas particuler, le taux de croissance est au dessus de 100% et il reste une grande capacite de croissance selon mon opinion.

C’est sur que les titres avec une multiple elevee peuvent facilement avoir leur multiple coupe en moitie durant un bear market. Nous avons vu cela avec RX il y a quelques mois. Qu’est qui aide Kelso a maintenir son multiple est le fait qu’ils sont sur le TSX et AMEX. De toute facon, je ne suis pas inquiet si un bear market arrive parce que je suis un investisseur a long terme. Je sais qu’un jour le stock refletera la performance de la compagnie.


#8

Cetais un calcul basic juste pour donner une idée


#9

Je faisais simplement l’avocat du diable, parce qu’en realité j’aurais pris position, au moins pour essayer un swing dans KLS si j’avais eu de l’argent dispo! Bon risk-reward move


#10

Je viens d’en acheter à 6.35$ pour un swing trade.


#11

As-tu mis un stop-loss?


#12

Je n’en mets pas car je trouve ça dangereux sur certains microcaps illiquides. Cela dit, je suis conscient que le titre a touché son support 200dma à 6.25$. Il faut espérer un rebond.


#13

Je penses que le prochain cataliseur va etre un rapport d’analyste par Raymond James. Il est suppose sortir en Janvier, mais ca pourrait etre reporte. Si non, le prochain cataliseur est l’annoncement des resultats de fin d’annee.


#14

Et le support a cédé ; j’ai vendu à 6.20$ pour les intéressés.

Considérant le renversement de tendance, je vais attendre 4.75-5.25$ (environ 20 fois mon estimé du bénéfice net 2015) avant d’entrer à nouveau dans le titre.


#15

J’aurais besoin d’explication pour pleinement comprendre. J’suis allé sur investopedia mais il me manque de l’info. Et aussi, l’utilité vs wma.


#16

200 days moving average

wma = weeks moving average

Ça permet de capturer des tendances à plus long terme. Je préfère wma pour les titres plus illiquides.


#17

Le 200DMA ou 30WMA est considéré comme un support majeur pour la plupart des titres donc en général si le titre close sous ce support, ca entraine une “panique” et un trend reversal! Cest probablement pour ça que @pbergeronbelanger veut rentrer plus bas parce qu’il s’attend a un downtrend.


#18

En fait, au départ j’espérais que ç’a allait tenir mais l’action au cours des derniers jours n’était pas très encourageante. Je suis sorti au bon moment!


#19

Sorry lol, j’pensais c’était Displaced Moving Average.

Edit: Pensait aussi que wma = weighted moving average. Content de remettre mes pendules à l’heure :smiley:


#20

Oui, bon move