DAP.U.V - XPEL Inc


#245

Ma réponse était dirigée au fait que tu te demandait pourquoi 3M a attaqué xplt et pas le manufacturier du pellicule. Comme j’avais toujours compris c’étaif xplt qui possèdait son propre brevet pour le pellicule Ultimate, mais avait choisit un seul manufacturier. Comme ca n’a pas de sense pour 3M de poursuivre le manufacturier.


#246

Ah d’accord je comprend mieux ta réponse! Es tu certain que cest Xpel qui possède le brevet et non le manufacturier ? J’ai lu le contraire sur un autre forum mais je n’ai pas encore vérifié l’information.


#247

Si ca continue 3M va leur faire un offre d’achat hostile !


#248

J’en ai repris a .92 ce matin

Ça peut remonter maintenant !


#249

Si vous voulez en savoir plus sur United States Patent No. 8,765,263 de 3M Innovations

http://appft.uspto.gov/netacgi/nph-Parser?Sect1=PTO2&Sect2=HITOFF&p=1&u=%2Fnetahtml%2FPTO%2Fsearch-bool.html&r=1&f=G&l=50&co1=AND&d=PG01&s1="8,765,263"&OS="8,765,263"&RS="8,765,263"


#250

Loin d’être un pro, j’ai cru lire que le patent de 3M est pour une protection à 3 couches alors que celle de XPEL en possède 4 (info prise sur le site d’XPEL pour le Ultimate protection film)

De plus, le patent semble extrêmement vague sur la définition (J’imagine que c’est standard… Il dise que celui-ci peut être de couleur, transparent, avec du polyuréthane à base d’eau ou a base de solvant, etc… On dirait qu’il essaye d’englober le plus de chose possible sans jamais être précis)


#251

Achat d’initié d’un membre du board (John Constantine) pour 10,000 actions à USD 1.97 le 29 décembre 2015.


#252

Des bons joueurs 3M


#253

Nouvel article sur Seeking Alpha: Investing With An Edge: Xpel Technologies


#254

Pauvre John…


#255

Il a environ 1.49 millions d’actions, je pense pas que ce 10,000$ de perte sur cette transaction lui a fait trop mal comparé aux actions qu’il avait déjà lol

Reste à savoir si ce sera qu’une perte papier temporaire ou une perte en capitale permanente!


#256

Même a ça je serais pas super content d’acheter 20k pour en perdre la moitié le lendemain! Mais c’est sure qu’il doit plus pleurer le reste de ses actions!


#257

c’est bizzare. La date du patent est December 15, 2014 et c’est bien après le début des ventes de XPEL.


#258

C’est la priority date qui est importante lorsqu’un brevet est accordé.


#259

http://www.bizjournals.com/sanantonio/news/2016/01/05/san-antonio-based-xpel-technologies-relationship.html?ana=twt


#260

XPEL Technologies to defend patent infringement suit

2016-01-07 16:46 ET - News Release

Mr. Ryan Pape reports

XPEL TECHNOLOGIES CORP. VOWS TO VIGOROUSLY DEFEND PATENT INFRINGEMENT SUIT

XPEL Technologies Corp. strongly denies any alleged infringement of patents held by 3M Company or 3M Innovative Properties Company.

3M Company and 3M Innovative Properties filed a complaint in the U.S. District Court for the District of Minnesota alleging that the company’s XPF paint protection film has been and is directly infringing U.S. patent No. 8,765,263, entitled “Multilayer Polyurethane Protective Films.”

XPEL denies the claims and intends to vigorously defend itself against any such claims. XPEL also questions the validity of the 263 patent.

“We are a market leader in paint protection film, and it appears our rapid growth has made us a target. We will defend the suit and continue to bring our customers the best support, training and marketing in the industry. We plan to continue business as usual, and there should not be any impact to our customers while this matter progresses,” said Ryan Pape, chief executive officer.

XPEL’s paint protection film is now protecting thousands of vehicles annually in over 30 countries. XPEL sponsors dozens of activities and events for auto enthusiasts each year.

XPEL has set up a contact hotline for customers and installers of XPEL paint protection film with questions about the litigation. Customers may contact 855-637-1801, 210-446-5301 or legal@xpel.com.

We seek Safe Harbor.


#261

Est-ce que vous vous attendez à ce que XPEL se remette de la poursuite ? L’opportunité semble intéressante à ce prix …


#262

Bien Malin celui qui peut répondre à cette question aujourd’hui!


#263

Cela dépend. Si c’est juste une question de droit, je suis d’accord avec Seb, nous n’avons aucune chance de prévoir les résultats. Mais il y a d’autres variables tout aussi importantes et plus prévisibles que le marché semble aujourd’hui totalement ignorer.

Avant de les lister, juste quelques préliminaires :

  • Si dommages il y a ils seront très probablement limités à la période qui suit la publication du brevet - à moins que 3M ait averti Xpel, mais ce qui semble peut probable étant donne la surprise de Ryan - et la encore très probablement calculés suivant la méthode des “reasonable royalties”.

  • 3M peut s’amuser a poursuivre les clients ou distributeurs aux US d’Xpel, mais dans ce cas bonne chance pour les convaincre de devenir clients de 3M. D’autre part ca à beau être 3M, les couts légaux seraient énormes et l’impact en terme d’image très mauvais.

  • Un “cease and desist order” est très peu probable dans la mesure ou 3M aura du mal à démontrer qu’Xpel cause un dommage irréparable qu’une compensation financière ne peut pas compenser.

  • Le brevet de 3M à mis 9 ans à être approuvé et donc a été très probablement l’objet de doutes par l’examinateur (qui en moyenne à juste quelques jours pour étudier un brevet). Le brevet de 3M est qui plus est très large et cite un nombre limité de références, à l’inverse des brevets d’Entrotech qui sont précis et citent un grand nombre de références. La probabilité d’invalider un brevet très large avec un nombre limité de références est assez bonne.

  • Enfin Xpel n’est pas seul, Entrotech est très certainement sur le pied de guerre. N’oublions pas que c’est une boite de R&D liée a une université, et donc pas un novice en terme de protection de leur propriété intellectuelle. Un échec de leur part serait très mauvais en terme d’image et catastrophique en terme de P&L. Il est fort probable qu’Xpel soit un de ou même leur plus gros client.

Il a bien d’autres choses a dire sur le sujet, mais l’idée générale est la suivante: il est trop réducteur de dire que 3M est gros, Xpel petit et donc Xpel va être écrasé. C’est intellectuellement facile, mais n’a pas grande valeur – si ce n’est, à mon avis, la possibilité d’un biais mentale créant une opportunité de misspricing.

Maintenant en terme de champ des possibles : on sait que les possibilités les plus négatives à court terme sont de très faibles probabilité (Cease & desit order et mise en justice des clients). Si dommages, ils seront limités. Reste la question des royalties ou la possibilité d’interdire la vente des films.

Si interdiction, on parle d’un processus de plusieurs années – 2, 3 ou même 4 ans. Regardez ce que l’entreprise a accomplis ces 2-4 dernières années : les ventes ont été multipliées par 2.3x en 2 ans, et 6.8x en 4 ans. Les taux seront évidement plus faible, mais une chose est sur, l’entreprise ne sera plus la même. Ce temps permettra aussi 3 choses :

  • une diversification des ventes. Les protections pour fenêtres vont très certainement être agressivement promues par Xpel, d’autant plus qu’elles proviennent d’un autre fournisseur et ne sont pas liées au procès en cours. L’entreprise pensait faire $10MM de CA a 30% de marges cette année, donc la question va maintenant être de savoir si ce procès peut ralentir significativement leur adoption. (D’ailleurs, petite parenthèse, si les gens se demandent pourquoi Xpel ne se précipite pas pour augmenter les prix au Canada : ils pensent augmenter dans un premier temps leur marge brute - en valeur absolue - via ce nouveau produit.)
  • le lancement d’un nouveau film. Il devait sortir vers la mi-2016, et Ryan hésitait entre une amélioration incrémentale ou plus importante. Qui sait si ce film est lié au même brevet. Si c’est le cas, il est certain qu’Xpel et Entrotech vont maintenant travailler au développement d’un film qui ne posera pas – ou moins - de problèmes légaux.
  • Enfin, si dans 1-2 ans le procès se présente mal, que la possibilité de licence est refusée par 3M, et qu’Entrotech n’a pas été capable de développer un nouveau film non couvert par le brevet, alors Xpel aura toujours la possibilité de proposer le film d’un autre fournisseur. (Cela fait quand même beaucoup de si !). In fine, Xpel sous traite déjà la production, le contrat exclusif doit être renouvelé d’ici 18 mois, le film est de plus en plus une « commodité » et la valeur ajoutée d’Xpel est dans les services auxiliaires.

Dernière possibilité, Xpel s’effondre sous les couts légaux. Cela semble excessif. Que cela impacte la profitabilité, très certainement. Mais prenez l’exemple de Microbix. Avec 3 procès en même temps aux US, en Allemagne et en Italie on parle de moins de US$1MM l’année dernière. Et ils se battaient contre Novartis !

Pour moi le principal risque est commercial. Comment vont réagir les clients d’Xpel, et surtout comment vont réagir les nouveaux clients potentiels. Maintenir les clients existants me semble pas trop compliqué - Xpel a réussi à croitre ses part de marché grâce à son attention aux clients. Convaincre un client existant d’utiliser les protections pour fenêtre est déjà un peu plus dur, mais tout a fait faisable, le marche est de moins en moins différencié et il est attractif pour un client d’acheter les deux en même temps (cf. Ryan). Et puis les équipes commerciales d’Xpel vont probablement fortement mettre en avant ce produit. Par contre convaincre un client de 3M de rejoindre Xpel, maintenant, est clairement plus difficile. En cela on va juger de la capacité de persuasion des équipes de vente.

Enfin quel est l’objectif de 3M ? Royalties ? Faillite d’Xpel ? Supposons que ca soit la faillite d’un concurrent. Quel est le risque pour 3M ? Que les clients d’Xpel partent chez un autre concurrent, ou qu’Xpel soit racheté par un concurrent. Donc intérêt limité. A l’inverse ralentir la fuite de clients 3M vers Xpel est très important, et obtenir des royalties clé dans la mesure ou cela permettra à 3M de retourner plus facilement contre d’autre producteurs/ distributeurs de films. Enfin tenter de racheter Xpel à bon prix est certainement une option qu’ils doivent contempler – l’avocat externe de 3M est le même qui avait négocié la fusion de Denison Avery et 3M, avant qu’elle soit interdite par les autorités de la concurrence.

A propos de rachat, je pense qu’au prix actuel certains concurrents doivent étudier la possibilité de près. A 1.1x les ventes (un quart de la dernière acquisition d’Eastman) l’offre serait difficile à résister, et un concurrent comme Eastman deviendrait le leader incontournable sur le marché. Une position qui vaut bien $50MM.

Plus important encore que tout ce qui a été mentionné, la qualité du management (Ryan, Jeff, etc), car d’importantes décisions vont devoir entre prises dans les mois a venir. A chacun de déterminer son niveau de confiance…

Pour conclure cette note déjà trop longue ( !), être incapable de prévoir le résultat du procès n’empêche pas de prendre une décision d’investissement informée. Le problème n’est pas simple, et la réponse – en terme d’investissement - n’est à mon avis pas juridique. Il y a un nouvel éventail de possibilités, assez large, qu’il faut étudier en détail – et accepter un certain niveau d’incertitude en terme de résolution (royalties, vente de l’entreprise, etc). Au prix actuel, on n’a pas besoin d’avoir une idée précise de ce qui va se passer si l’on est capable d’être confortable avec les probabilités des scenarios les plus négatifs. Difficile, mais personne n’a dit que les opportunités les plus intéressantes étaient les plus faciles !


#264

Peut-être aurai-je du dire ''Bien Malin celui qui peut répondre avec certitude et précision à cette question aujourd’hui!.

Pour ma part, je suis entièrement d’accord avec tes points. Il faut se rappeler que la difficulté d’évaluer le titre avec cette soudaine détérioration de fondamentaux, est exactement ce qui permet d’avoir un prix plus bas (possiblement très intéressant), et non l’inverse.