Forum

COO.V - NatureBank Asset Management Inc

nature

offset

Naturebank Et Offsetters clean technologies

Actions ordinaires 61 752 679

Options en cours 325 000
naturebank

Prix de l’action en date du 14 février 2021 $0,085

Capitalisation boursière 5,2M

Symbole boursier COO.V

Site web : https://www.naturebank.com/ https://www.offsetters.ca/

Apercu des activités:

Naturebank se concentre sur l’approvisionnement, le financement, le développement et la commercialisation de projets durables à travers les secteurs du carbone et de l’agroforesterie, en plus d’offrir des services de conseil, de technologie et d’investissement d’impact aux principales organisations publiques et privées du monde entier.

Naturebank possède une expertise de premier plan dans le développement de projets de compensation carbone, en particulier ceux impliquant l’utilisation des terres pour la sylviculture et l’agriculture. La société a mis au point certains des systèmes de gestion du carbone les plus importants et les plus sophistiqués dans le monde, y compris ceux réalisés au Canada, aux États-Unis, en Amérique du Sud et dans les République démocratique du Congo.

La société développe son portefeuille de projets en explorant les possibilités de coentreprises stratégiques avec les propriétaires fonciers, les gouvernements, les communautés des Premières nations et les fonds d’investissement durable et par le biais de déploiement des capitaux propres.

Naturebank génère actuellement une part importante de ses revenus par le développement et la vente d’émissions (compensations carbone) qui sont commercialisées à la fois sur une base volontaire (non-conformité) et réglementée (conformité) les acheteurs. Les acheteurs de conformité sont réglementés par une politique provinciale, étatique ou fédérale, et sont tenus de réduire ce qui, dans de nombreux cas, permet d’utiliser des compensations carbones de qualité conforme.

À ce jour, Naturebank a commercialisé plus de 2,5 millions de tonnes d’équivalent dioxyde de carbone (CO2e) en les marchés volontaires depuis leur création en 2005. La société a développé une large sélection de projets à travers un de diverses juridictions, en utilisant un certain nombre de protocoles reconnus au niveau international, y compris ceux de la Verified Carbon Standard (maintenant appelé Verra), le Gold Standard, l’Alliance Climat, Communauté et Biodiversité Standard, le California Air Resource Board (désormais conforme), l’Alberta Specified Gas Emitters Regulation (conforme - désormais appelé Carbon Competitiveness Incentive Regulation), et le British Columbia Emissions Règlement sur la compensation (pré-plainte). Ensemble, ces projets permettront de produire plus de 200 millions de tonnes de carbone sur leur durée de vie prévue.

Offsetters est une filiale de NatureBank, principal fournisseur canadien de solutions de développement durable et de gestion du carbone. Offsetters aide les organisations et les individus à comprendre, réduire et compenser leurs impacts environnementaux.

MARCHÉS FUTURS

Le marché du carbone se développe à un rythme enviable, le gouvernement fédéral prévoit d’introduire un projet de règlement pour son système national de compensation des gaz à effet de serre dans les prochaines semaines.

La direction actuelle de l’Ontario a également indiqué son intention de créer une approche propre à la province, mais rien n’a été formalisé à ce jour. Néanmoins, on s’attend à ce que les compensations carbones jouent un rôle important dans la réduction des émissions de gaz à effet de serre et Naturebank à l’intention de participer dans chaque juridiction ou la compensation carbone s’applique. Ces marchés comprendront des compensations carbones basées sur la foresterie qui est un domaine d’expertise essentiel de Naturebank.

L’Alberta a indiqué son intention de continuer à exploiter un système de réduction du carbone dans un avenir prévisible.

En Colombie-Britannique, le gouvernement provincial a mis en œuvre le système de déclaration des GES par l’industrie et fixe des objectifs d’émissions dans les futurs projets de gaz naturel liquéfié dans la province. En tant que leader dans le développement de compensations en Colombie-Britannique, Naturebank est très bien placé pour jouer un rôle actif dans un futur système qui utilise des compensations propres à la province.

Thèse d’investissement :

Naturebank est présentement un titre non promotionnel qui se transige sur de bas volume à la bourse du venture mais dernièrement au mois de novembre 2020 un mouvement technique fort est apparue sur le graphique du fait que le titre à passé de $0.02 à $0.28 en trois jour seulement, évidement la compagnie a émis un communiqué comme quoi elle ne savait pas pourquoi la hausse du prix de l’actions. Le titre ses consolidés et le prix varie entre $0.06 et $0.10 présentement. Ce mouvement à attirer mon attention pour que je puisse faire quelques recherches que je vais vous partager puisque je pense que le titre pourrait connaitre une forte croissance dans les prochaines années. Naturebank à présentement des revenues d’environ 3M par année mais la future croissance va provenir de nouvelles normes gouvernementales. La taxe sur le carbone augmentera considérablement par rapport à son niveau actuel, n’est que de 30 $ la tonne cette année et dans le cadre d’un effort visant à atteindre et à dépasser l’objectif de réduire les GES, Ottawa portera la taxe fédérale sur le carbone à 170 $ la tonne d’ici 2030.

En faisant mes recherches j’ai découvert que le gouvernement fédéral est sur le point d’émettre une loi de compensation des GES, ce qui veut dire qu’une compagnie qui émet des gaz à effet de serre devra acheter des crédits pour compenser ses émissions ce qu’on appelle en anglais «Carbon offset » Federal Government Provides Additional Clarity on Federal GHG Offset Protocols in Development

Selon le MD&A de Naturebank, la compagnie travaille principalement dans trois provinces l’Ontario, l’Alberta et la Colombie-Britannique. Présentement dans les provinces de l’ouest il y a des pressions pour que les pratiques agricoles soit inclus dans le système de compensation ainsi les agriculteurs pourront recevoir des crédits et des revenues en séquestrant du carbone.

Le lien web le plus intéressant est probablement celui ci-dessous qui provient du gouvernement du Canada, Naturebank fait partie des Entreprises canadiennes offrant des services de réduction des émissions et de chaîne d’approvisionnement durable.

https://www.deleguescommerciaux.gc.ca/sectors-secteurs/climate_finance-financement_international/agriculture-emissions-reduction.aspx?lang=fra

En Colombie-Britannique la province de prédilection de Naturebank un autre problème se dessine, le terminal géant de LNG en construction à Kitimat va générer d’énormes émissions de carbone - environ 3,45 millions de tonnes d’équivalent dioxyde de carbone par an dans sa seule première phase, doublant ou triplant dans son état final. La seule façon de réduire son impact serait d’acheter des compensations.

Autre lien intéressant avec la compagnie MOGO, Le lancement d’une initiative de compensation des émissions de carbone a contribué à augmenter de 89% la croissance nette des membres de la plateforme fintech de Mogo. Lancé en juillet l’an dernier, les utilisateurs contribuent automatiquement à la compensation carbone lorsqu’ils dépensent avec leur MogoCard - une carte prépayée Visa Platinum de marque. La compensation elle-même est gérée dans le cadre d’un partenariat avec la société spécialisée Offsetters de Naturebank .

En 2019, Ballard a également lancé une initiative «Mission Carbon Zero» pour évaluer et réduire progressivement l’impact environnemental de leur organisation et de leurs produits, dans le but d’être neutre en carbone d’ici 2030.

Comme on peut le constater, Naturebank et offsetters sont capables d’attirer de gros client et avec la nouvelle loi gouvernemental qui est prévue en automne 2021, le futur s’annonce intéressant pour cette petite micro capitalisation.

17 J'aimes

J’aime beaucoup ta façon de détailler tes thèses d’investissement.
J’apprécie ton partage.

5 J'aimes

C’est une belle découverte ce titre , peu de risque a 0.10$.

3 J'aimes

Selon ce rapport la demande de crédits carbone pourrait être multipliée par 15 ou plus d’ici 2030 et par un facteur allant jusqu’à 100 d’ici 2050. Globalement, le marché des crédits carbone pourrait valoir plus de 50 milliards de dollars en 2030.
A blueprint for scaling voluntary carbon markets | McKinsey

1 J'aime

Naturebank receives $250K debenture loan from director

1 J'aime

Un puissant lobby pétrolier envisage de soutenir une taxe carbone: https://lp.ca/vVbX5t

1 J'aime

je ne suis pas certain de comprendre le gain par rapport aux crédits carbones pour la planète. J’aimerais mieux comprendre ou qu’on me corrige sur ma compréhension des crédits carbones si possible.

ma compréhension:
si je suis une entreprise qui a une empreinte négative ou neutre sur le carbone, je génère des crédits carbones que je peux revendre à des compagnies qui en émettent trop. Donc les compagnies qui n’utilisent pas leur émission de carbone totale s’enrichissent en les vendant à celles qui dépassent les limites octroyées. En gros n’est-ce pas seulement un outil de taxation qui au final n’empêche personne d’être un grand pollueur si je suis riche? Savons-nous le nombre de crédit carbone émis par année?
Je comprends que COO est dans cette business mais je cherche à mieux comprendre le pattern général des crédits

1 J'aime

Ca ressemble pas mal a une taxe effectivement comme tu dis. Moralement ca va a l’inverse de ce quon devrait faire, cest a dire, réduire nos émissions GES et payer pour se donner le droit d’en produire encore. Etant donner le long et couteux chemin que la transition énergétique sera je crois que cest un outil necessaire de financement et cohersitif envers certaine compagnies.

Je crois que le point qui t’intéresse est celui-ci; L’entreprise créer des crédits carbones de toutes pièces en s’associant avec de grands propriétaires de forêts (ex: les premières nations) afin de faire une gestion efficace de ces forêts tout en documentant l’opération. Les infos sont ensuite colligées selon des normes internationales pour produire un bilan qui certifie que la forêt capte maintenant plus de CO2 grâce à l’intervention. Comme ça de l’argent destiné au gouvernement peut ruisseler plutôt vers NatureBank qui ensuite utilise pour engager des ressources (planteurs d’arbres, débrousailleurs, etc) qui amélioreront la forêt du propriétaires gratuitement dans le but de remettre une certification à l’entreprise qui pollue.

En résumé, c’est à cheval entre une taxe, un don, et une certification. Puisque les entreprises seront de toutes façon taxées par le gouvernement sur leur tonnes de carbone émises (comme l’impôt pour le revenu), ils ont tout intérêt à trouver des crédits carbones certifiés (comme les certifications bio) sur le marché pour ne pas laisser cette argent uniquement entre les mains du gouvernement et du même coup appuyer le projet créateur de crédits carbone de leur choix (comme un retour d’impôt sur les dons) et peut-être même à meilleur marché comparé au coût de la taxe.

Toutes sortes de projets du genre peuvent être fait aux frais des grands polleurs du moment que c’est vérifiable et certifiable !

Voilà ma compréhension, selon moi c’est très ingénieux.

4 J'aimes

Une tendances qui va s’accentuer dans les prochaines années, voici quelques exemples de compagnies:
Microsoft buys 1.3 million carbon offsets in 2021 portfolio | S&P Global Platts

BP: BP acquires majority stake in carbon offset developer Finite Carbon, Energy News, ET EnergyWorld (indiatimes.com)

Shell plans show steep curve ahead for carbon offset market | Reuters

2 J'aimes

Achat d’initié jusqu’à maintenant cette année.

4 J'aimes

Ils sont responsables d’une bonne partie du volume à ce que je peux voir, :wink: c’est bon signe quand les insiders achètent, mais qu’est-ce qui explique un volume si bas? Low float, compagnie peu connue? Alors que le secteur vert redevient populaire dernièrement.

Vancouver International Airport says it’s aiming to eliminate carbon emissions by 2030

3 J'aimes

Guy rachète essentiellement les actions qu’il a vendu en décembre (optimisation fiscale?). Ça ne me semble ni positif ni négatif.

Avez-vous une idée des revenus pour les 12 prochains mois? Autre le fait que la compensation carbone est en vogue, quels sont les catalyseurs?

FWIW je compense le CO2 du transport de notre compagnie avec Wren.co, une startup de la Cali. Ils viennent de sortir un API que j’ai intégré avec notre production pour compenser automatiquement le carbone. J’aime bien le CEO avec qui je parle de temps en temps, et leur investisseur principal (USV).

Bref, il y a de plus en plus de solutions très modernes dans ce secteur. Je pense aussi à Stripe et à Shopify qui ont des intégrations à même leurs produits.

2 J'aimes

Le prochain catalyseur est le système fédéral de crédits compensatoires pour les gaz à effets de serre (GES) qui est en cours de développement. La publication du règlement définitif est prévue à l’automne 2021. je m’attend à une croissance lente cette année mais plus soutenue à partir de l’an prochain.

3 J'aimes

Voici d’autres compagnies qui utilisent les services de Offsetters

Carbon Neutral – Outer Shores

ReFrame Life Social Impact | The ReFrame Group (reframeinsurance.ca)

La taxe fédérale sur le carbone jugée constitutionnelle:

https://lp.ca/60UUW2

1 J'aime

Leur manque 1-2 contrats avec un update un jour pis sa devrais bien aller!

Très confiance en eux

1 J'aime

Jai décidé dembarquer dans le bateau aujourd’hui :sunglasses::eyes:

6 J'aimes

un autre achat d’initié,

3 J'aimes